BELGA/WAEM

Fin de la grève à l’entreprise chimique Ineos Phenol à Doel

Le personnel d'Ineos Phenol, une entreprise chimique basée à Doel (Flandre orientale), a approuvé samedi l'accord conclu vendredi entre direction et syndicats. Le délégué syndical licencié ne sera pas réintégré. La grève en cours depuis le 9 janvier prend donc fin.

Syndicats et direction s'opposaient sur le licenciement d'un délégué syndical CGSLB, actif au sein de l'entreprise depuis plus de 20 ans. Le conflit social grandissant, les syndicats ont même réclamé la démission du directeur et les conditions de travail ont été pointées du doigt. La polyvalence principalement, qui invite certains opérateurs à travailler dans d'autres départements que le leur, a suscité l'inquiétude.

L'accord prévoit que ce passage à la polyvalence se fera sur base volontaire et sera doté d'une compensation financière.

La réintégration du syndicaliste licencié n'aura toutefois pas lieu, bien que le service juridique de la CGSLB examine l'affaire. Des actions en justice pourraient suivre.

Si la démission du directeur n'aura pas lieu non plus, il ne présidera toutefois plus les organes de consultation sociale au sein de l'entreprise.
Ineos Phenol compte 180 travailleurs à Doel.