Nicolas Maeterlinck

Gwendolyn Rutten ne sera pas candidate à sa propre succession à la tête de l’Open VLD

L’information a été confirmée à la rédaction de la VRT : l’actuelle présidente des libéraux flamands, Gwendolyn Rutten, ne sera pas candidate à sa propre succession. L’ultimatum des inscriptions était fixée à ce lundi 10 heures. Gwendolyn Rutten aura attendu jusqu’à la dernière minute pour dévoiler ses cartes. Sa réponse est donc finalement "non". Mais qui reprendra dès lors le flambeau ?

Gwendolyn Rutten avait succédé en 2012 à Alexander De Croo à la tête du parti. Elle avait ensuite été réélue en 2016. La présidente de l’Open VLD ne se représentera donc plus pour un nouveau mandat.

Se consacrera-t-elle désormais entièrement à sa tâche de bourgmestre d’Aarschot, ou bien a-t-elle d’autres projets en tête ? En attendant de le savoir, une lutte à la présidence s’annonce parmi les libéraux flamands.

Quatre candidats sont officiellement en lice : le bourgmestre d'Ostende Bart Tommelein, le chef de groupe Open VLD à la Chambre, Egbert Lachaert, la parlementaire flamande Els Ampe, et le candidat le moins connu, Stefaan Nuytten, un entrepreneur qui s’était présenté aux communales de 2018 à Coxyde.

La campagne est désormais officiellement lancée. L'élection se fera du 21 au 27 mars. Les résultats sont attendus le 27 vers 12h00. Si l'un des candidats ne rassemble pas de majorité absolue, un second tour sera organisé entre les deux ayant récolté le plus de voix. Les résultats définitifs seront alors connus au plus tard le 31 mars prochain.

Les plus consultés