Il n’y a jamais eu autant d’élèves dans l’enseignement néerlandophone à Bruxelles

Près de 50.000 élèves suivent aujourd’hui l’enseignement en néerlandais à Bruxelles. C’est ce que révèlent les derniers chiffres. Un élève bruxellois sur cinq fréquente une école maternelle, primaire ou secondaire en néerlandais alors qu’à la maison, seul un enfant sur dix est élevé exclusivement en néerlandais. "Cela prouve la qualité de notre enseignement" a déclaré le ministre Sven Gatz (Open VLD) membre du Collège de la Commission communautaire flamande (VGC), chargé de l'Enseignement et de la Construction d'Ecoles.

Près de 50.000 élèves suivent aujourd’hui l’enseignement en néerlandais à Bruxelles. C’est ce que révèlent les derniers chiffres. Un élève bruxellois sur cinq fréquente une école maternelle, primaire, ou secondaire en néerlandais alors qu’à la maison, seul un enfant sur dix est élevé exclusivement en néerlandais.
Les chiffres de fréquentation de l’enseignement néerlandophone augmente d’année en année à Bruxelles. Par rapport à l’année dernière, le nombre d’élèves a augmenté de 3%. Et au cours des cinq dernières années l’enseignement néerlandophone à Bruxelles a enregistré une augmentation de 12,4%. Ce nombre a même doublé au cours des 20 dernières années.

"Avec de tels chiffres, on peut dire que l’enseignement néerlandophone a Bruxelles obtient un excellent bulletin depuis des années" explique Sven Gatz, membre du Collège de la Commission communautaire flamande (VGC), chargé de l’Enseignement néerlandophone et des bâtiments scolaires. "Ces chiffres illustrent la qualité de notre enseignement, de la maternelle, au secondaire" ajoute Sven Gatz.

"Ces chiffres montrent également l’attrait qu’exerce nos écoles sur des parents qui ne parlent pas le néerlandais à la maison mais qui désirent une qualité pour leurs enfants, non seulement en terme d’enseignement mais aussi en terme de soutien ou d’infrastructures scolaires modernes. Avec la VGC nous investissons donc autant que possible dans ces domaines afin de répondre à cette forte demande des parents".

Le rapport entre les différentes réseaux d’enseignement est stable

La croissance de l’année écoulée concerne principalement l’enseignement général. Les chiffres de l’enseignement spécial et de l’enseignement secondaire professionnel à temps partiel sont restés quasi identiques ces dernières années. Les chiffres de l’enseignement maternel ont augmenté de 3,4% par rapport à l’année précédente, en ce qui concerne l’enseignement primaire l’augmentation est de 3,1% et dans l’enseignement secondaire de 3,2%.

Le rapport entre les trois réseaux éducatifs, à savoir : l’enseignement libre subventionné, l’enseignement officiel de la Communauté flamande (GO !) et l’enseignement communal, est resté stable ces dernières années.

La fréquentation dans l’enseignement francophone augmente également

Si l'enseignement néerlandophone a du succès ce n'est pas tellement au détriment de l'enseignement francophone.

Environ un enfant sur cinq (18,5% ) -pour être exact- fréquente une école  néerlandophone à Bruxelles. Quatre enfants sur cinq (81,5%) fréquentent une école francophone. Ce rapport n’a guère changé au cours des 13 dernières années. Au cours de cette période l’enseignement néerlandophone a gagné 1,5% par rapport à l’enseignement francophone (de 17% en 2005 à 18,5% en 2018).

Au cours des 15 dernières années, le nombre d’élèves fréquentant l’enseignement en français tout comme le nombre d’élèves fréquentant l’enseignement en néerlandais a donc augmenté.

Les plus consultés