Quinze Belges en quarantaine à Tenerife peuvent rentrer au pays

Quinze Belges asymptomatiques ont été autorisés à quitter l'hôtel où ils sont confinés depuis mardi, sur l'île espagnole de Tenerife, en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus. C’est ce qu’ont indiqué jeudi soir les Affaires étrangères. Dix des 15 touristes belges ont finalement quitté les lieux vendredi matin, indique leur tour-opérateur TUI. Les cinq personnes restantes voyageaient avec d'autres compagnies. Les 100 autres Belges confinés dans l’hôtel à Tenerife devront rester en quarantaine jusqu’au 9 mars inclus.

Selon les Affaires étrangères, en contact étroit avec les autorités espagnoles, 130 touristes, dont 15 Belges, peuvent finalement rentrer chez eux plus tôt que prévu. Ils étaient censés rester confinés 14 jours, mais "ne montrent pas de symptômes", précisait jeudi soir Karl Lagatie, porte-parole des Affaires étrangères.

Plus de 700 touristes séjournent à l'hôtel H10 Costa Adeje Palace de Tenerife, dont 118 Belges. L'établissement a été placé en quarantaine mardi après que quatre Italiens aient été testés positifs au virus Covid-19.

Dix des 15 touristes belges qui ont reçu l'autorisation de quitter l'hôtel de Tenerife avaient finalement quitté les lieux vendredi matin, indique leur tour-opérateur TUI. Les cinq personnes restantes voyageaient avec d'autres compagnies.

Il s'agit de touristes arrivés à l'hôtel après le 24 février - soit après le départ des premiers clients infectés - et ne présentant aucun symptôme du coronavirus. TUI est attelé à l'organisation de leur retour. Le tour-opérateur souligne néanmoins que certains ne voudront pas forcément revenir tout de suite en Belgique: "peut-être voudront-ils aller dans un autre hôtel pour profiter de quelques jours de vacances de plus."

Quoi qu'il en soit, il ne sera pas possible de revenir aujourd'hui. La seule liaison opérée par TUI a décollé peu après 10h30 (heure locale). "Il y a aussi beaucoup de paperasse à remplir. Les touristes doivent notamment recevoir une autorisation de vol." Les touristes partis avec le tour-opérateur Sunweb doivent, quant à eux, rester dans l'hôtel jusqu'au 10 mars pour y compléter leur quarantaine.