Coronavirus : une maison de repos de Gooik interdit toutes les visites

La maison de repos et de soins Eyckenborch située à Gooik (Brabant flamand) n’acceptera plus les visites dans les prochains jours. La résidence a décidé de fermer temporairement ses portes. "La décision a été prise suite au constat qu’un de nos collaborateurs a eu un contact indirect avec le coronavirus", indique la résidence sur sa page Facebook. Si le bourgmestre de Gooik soutient la mesure, l'Agence flamande pour les Soins et la Santé la trouve trop extrême.

La maison de repos Eyckenborch ajoute qu'il n'y a pas d’infection confirmée, ni de symptômes de maladie chez les employés ou les résidents. Toujours est-il que le collaborateur en question est en quarantaine à son domicile, dans l'attente des résultats d'un examen médical.

La maison de repos et de soins parle d'une "mesure importante pour protéger nos résidents, notre personnel et nos visiteurs". La direction demande que toute visite soit reportée jusqu'à nouvel ordre.

"Les visiteurs seront à nouveau les bienvenus dès le mardi 10 mars", déclare Jannes Verheyen, porte-parole de la maison de repos. "Nous avons fixé cette date parce que nous devons attendre jusqu'à lundi les résultats du test pour une éventuelle contamination de l'un de nos collaborateurs".

"Si des visiteurs se présentent tout de même, nous les accueillerons à la réception", explique Jannes Verheyen. "Jusqu'à présent, nous n'avons reçu que des réactions positives, tant de la part de nos résidents que de leurs proches.

L'employé en question est un homme dont la femme a sans doute été en contact avec une personne infectée. 89 personnes âgées résident actuellement dans la maison de repos Eyckenborch.

"Interdire les visites n'est pas nécessaire"

"Si pour certains, cette mesure peut sembler aller trop loin, c'est une mesure de sécurité", déclare le bourgmestre Michel Doomst (CD&V). "Les gens ne seront pas mis en quarantaine, mais ils seront protégés autant que possible afin qu'il n'y ait pas de danger dans un avenir proche. C'est le groupe le plus faible, ce sont les personnes vulnérables".

L'Agence flamande pour les Soins et la Santé estime pour sa part que ce n'est pas une bonne idée de fermer préventivement une maison de repos à cause du coronavirus. "Nous comprenons le réflexe de la résidence pour personnes âgées car il s'agit bien sûr d'un groupe très vulnérable", déclare Joris Moonens de l'Agence flamande des Soins et de la Santé. "Mais nous déconseillons vivement d'interdire les visites, car elles sont également importantes pour les résidents".

Même si une maison de repos est confrontée à un cas positif chez un membre de son personnel ou un résident, ce n'est pas pour cela qu'il faut interdire les visites. Il est préférable de s'en tenir aux recommandadtions générales afin d'empêcher le virus de se propager". 

Les plus consultés