Cinquante-neuf nouveaux cas d'infection au Covid-19 en Belgique, soit 109 cas au total

Quelque 59 nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été détectés jeudi en Belgique, ce qui porte le nombre total de cas à 109. Ce nombre devrait continuer à augmenter, indique ce vendredi le service public fédéral Santé publique sur le site www.info-coronavirus.be. Le virologue Marc Van Ranst réclame des conseils de voyage plus stricts.

Sur les 108 cas déclarés positifs depuis dimanche, 65 patients se trouvent en Flandre, 12 à Bruxelles et 31 en Wallonie. Le cinquantenaire revenu infecté de Wuhan est lui-même guéri et est sorti de quarantaine de l'hôpital Saint-Pierre depuis plusieurs semaines.

La plupart des patients positifs ont récemment voyagé en Italie, mais le ministère de la Santé publique constate également des contaminations au sein de notre pays. Elles se limitent la plupart du temps à des membres d’une famille ou des contacts proches du patient.

Les spécialistes s’attendent à ce que le nombre de contaminations continue à augmenter.

Marc Van Ranst veut des conseils de voyage plus stricts pour l'Italie

Le virologue Marc Van Ranst, chef du laboratoire de référence pour les analyses concernant le coronavirus, a estimé ce vendredi sur les ondes de Radio 2 (VRT) que les conseils officiels de voyage concernant l'Italie devraient être plus stricts au vu de la propagation du covid-19.

"La plupart des cas de coronavirus détectés proviennent du nord de l'Italie. Donc ces voyages au nord de l'Italie ramènent le virus dans notre pays". Pour endiguer l'épidémie, il faut limiter l'entrée de personnes contaminées sur le territoire belge, souligne Van Ranst (photo).

Les conseils du ministère des Affaires étrangères ont été revus le mois dernier, mais l'administration recommande seulement aux voyageurs de suivre les instructions des autorités locales et de rester informés. "C'est le prix de la liberté, visiblement, mais alors nous devons admettre que le nombre de cas va continuer à augmenter, sans qu'on ait de prise sur la situation", estime le virologue.

Les Pays-Bas et le Danemark, notamment, ont renforcé leurs recommandations. Les Pays-Bas déconseillent ainsi tous les voyages non essentiels vers la région touchée au nord de l'Italie.

Le laboratoire de l'UZ Leuven commande un second appareil pour les tests

Le laboratoire de l'UZ Leuven, laboratoire de référence pour les analyses concernant le coronavirus, a commandé un second appareil automatique pour tester les échantillons liés au virus, indiquait aussi le professeur Marc Van Ranst, jeudi soir.

Ce laboratoire centralise les échantillons des hôpitaux du pays et confirme également les résultats de tests réalisés ailleurs et qui seraient positifs. "Nous avons commandé un deuxième appareil identique pour pouvoir effectuer encore plus de tests si nécessaire. Cela permettra aussi de pouvoir tourner à plein temps, car de la maintenance est parfois nécessaire sur le premier appareil. Il servira aussi de back-up en cas de panne de l'appareil actuel", précisait Marc Van Ranst.

L'UZ Leuven manque pour l'instant de réactifs nécessaires au test, un problème mondial, selon Marc Van Ranst. "C'est un combat quotidien pour s'en faire livrer. Il est donc très important de procéder au dépistage de manière raisonnable." L'épidémiologiste à la KULeuven appelle aussi les médecins à ne pas exécuter de test sur un patient qui ne présente pas de symptômes.

Les plus consultés