Coronavirus : 60 nouveaux cas en Belgique, et un total qui s'élève désormais à 169 contaminations

D’après les nouveaux chiffres du SPF Santé publique publiés sur le site www.info-coronavirus.be, soixante nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été détectés en Belgique vendredi, sur 771 échantillons analysés. Le nombre total de cas s'élève désormais à 169. Plus de 100.000 personnes sont à l’heure actuelle contaminées dans le monde. Le laboratoire de l’UZ Leuven a fait savoir qu’il était désormais contraint de limiter les tests en raison d'un manque de réactifs. La priorité sera donnée aux échantillons les plus urgents.

Parmi les nouveaux cas positifs détectés par le réseau de l'hôpital de référence de la KULeuven, 40 se trouvent en Flandre, 15 en Wallonie et 5 à Bruxelles.  "La plupart des patients positifs ont récemment voyagé, mais nous constatons de plus en plus d'infections locales", ajoute le service public fédéral.

"Le nombre de cas détectés n'a pas doublé. Il est donc possible que l'effet retour des voyageurs du nord de l'Italie se termine", poursuivent les autorités.

Notons que ces dernières  s’attendent toutefois à ce que le nombre de personnes infectées continue d’augmenter.

Le SPF Santé publique rappelle que l'isolation stricte de tous les patients Covid-19 est "cruciale". Dans la plupart des cas, elle peut se faire à la maison, lorsque les patients ont des symptômes légers (infections des voies respiratoires supérieures).

Priorité aux échantillons les plus urgents

Selon l'Institut de Santé publique Sciensano, le Centre National de Référence (CNR) de l'UZ Leuven est contraint d'utiliser un système de triage pour déterminer les priorités parmi les demandes de tests au coronavirus en raison de problèmes d'approvisionnement en réactifs, des substances qui permettent de détecter l'infection.

La priorité sera accordée aux échantillons les plus urgents en fonction des données cliniques, précise l'institut. "Le CNR fait de son mieux pour communiquer les résultats de tous les échantillons dans le meilleur des délais", ajoute-t-il.

Ce problème d'approvisionnement en réactifs, également utilisés pour la détection d'autres virus, est très récent et pourrait n'être que temporaire, selon Steven Van Gucht, virologue et directeur du comité scientifique "coronavirus". "Il existe d'autres méthodes pour détecter le virus mais elles ne sont pas aussi efficaces. Il faut procéder à des tests moléculaires car ils sont rapides, sensibles et spécifiques."

Le virologue conseille de respecter les critères d'acception pour les tests, en donnant la priorité aux cas réellement suspects. "Le dépistage est très important pour les personnes hospitalisées car elles doivent être isolées en cas d'infection, tandis que les médecins et le personnel infirmier doivent alors prendre des mesures de précaution supplémentaires", souligne-t-il.

Les plus consultés