La Flandre va bientôt disposer de 9 nouveaux points mob

La ministre flamande de l’Economie et de l’Innovation Hilde Crevits ( CD&V) va investir un peu plus de 4 millions d’euros de Fonds européens dans 9 nouveaux "points mob" (mobipunt). Il s’agit de centres de mobilité situés en général près d’une gare qui proposent différents types de mobilités durables destinées aux navetteurs, comme des voitures ou des vélos partagés, ainsi que des bornes de chargement pour voitures électriques. La Flandre veut ainsi encourager de plus en plus de gens à utiliser des transports durables.

Un "point mob" est un emplacement où se rencontrent différentes fonctions, principalement liées à la mobilité. Les "points mob" sont conçus pour promouvoir et rendre accessible le transport multimodal à petite échelle. Ils sont adaptés aux besoins d’un quartier et plusieurs points peuvent être disponibles dans la ville. 

Il y a actuellement 8 points mob, en Flandre notamment à Vilvorde, Brasschaat, Schoten Deinze et Glabbeek. La ministre flamande de l’Economie et de l’Innovation a l’intention d’en créer 9 supplémentaires. Hilde Crevits a sélectionné deux régions où les besoins sont les plus importants. D’une part, dans la périphérie de Bruxelles, dans le Brabant flamand, une zone qui risque de souffrir en terme de mobilité à cause des travaux sur le ring de Bruxelles. Et l’autre région choisie est située en Flandre occidentale, "plus précisément dans le Westhoek, où les possibilités de transports en commun sont beaucoup plus réduites" déclare Hilde Crevits.

Dans le Brabant flamand, 6 points mob supplémentaires verront le jour : à Haacht, Vilvorde, Weerde, Asse et Rhode-Saint-Genèse . Alors qu’en Flandre occidentale ce sont trois villes du Westhoek qui ont été sélectionnées : Dixmude, Ypres, et Furnes.

La ministre Hilde Crevits prévoit d’investir 4,25 millions d’euros de fonds européens. Elle espère que ces centres vont encourager les Flamands à laisser leur voiture au garage. "L’innovation peut considérablement améliorer la mobilité", explique Hilde Crevits. "Un point mob doit être un endroit reconnaissable pour tous où l'on peut choisir entre différents moyens de transport. Que ce soient les transports en commun, les voitures ou les vélos partagés, des voitures électriques avec bornes de recharge, un point de ramassage pour les colis et même un point de réparation pour vélos. Ce centre sera de préférence situé à proximité d’une gare ce qui facilite encore le passage entre les différents modes de transport".


"Il est important que nous investissions dans ce domaine, pour faciliter le choix vers des transports en commun ou des moyens de transport plus durables. Et là précisément où le besoin se fait sentir", a ajouté la ministre.

Les plus consultés