Getty Images

Ne plus ronfler grâce à un implant électrique placé sous la langue

Les premiers patients ont été opérés à l’hôpital universitaire d’Anvers (UZA) en vue de réduire leurs épisodes d’apnée du sommeil et leurs ronflements. "Lors de chaque respiration un stimulus électrique est déclenché afin que la langue se relève et libère ainsi l’arrière de la gorge et le pharynx", a expliqué le professeur Olivier Vanderveken sur Radio 2 Antwerpen (VRT).

Est-ce que ce petit implant placé sous la langue serait la solution miracle pour les milliers de personnes qui souffrent d’apnée du sommeil et de ronflements ? "Les premiers test pratiqués en France et en Grande-Bretagne semblent le prouver"  a déclaré le professeur Olivier Vanderveken dans "Start Je Dag" sur Radio 2.

Le département de chirurgie de la gorge, du nez, des oreilles et des autres troubles cervico-faciaux (ORL) de l'UZA organisait la semaine dernière une première dans le Benelux. "Les premières opérations chirurgicales avec placement d’implants électriques sous la langue ont été effectuées. Il s'agit d'une opération limitée. Nous faisons une petite incision sous le menton et nous plaçons l’implant à l'arrière de la langue, au niveau du nerf principal".

Avant de s'endormir, le patient doit appliquer un patch avec une pile sur le cou. Une sorte de patch qui active l’implant durant la nuit", explique encore Olivier Vanderveken. "A chaque respiration, l’implant envoie des stimuli électriques dans le nerf de la langue avec comme effet qu’elle se relève. L’arrière de la gorge et le pharynx sont alors libérés et le patient peut respirer normalement".

Les interventions chirurgicales à l'UZA font encore partie d'études cliniques. Si tout se passe bien, la technologie a une chance d'être approuvée par la Food and Drug Administration américaine. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'elle pourra être mise sur le marché.
 

Les plus consultés