Warre Schelfhout / VRT

Volvo a remis en service la liaison ferroviaire entre ses usines chinoises et Gand

Volvo Car Gent annonce que deux des cinq usines chinoises du groupe qui produisent des voitures et des pièces pour la marque ont redémarré. Il s'agit des sites de production de Luqiao et de Zhangjiakou. La liaison ferroviaire entre les deux pôles de la marque a également été remise en service. "Mais pour l'instant, ce train ne transporte que des voitures produites avant l'épidémie de coronavirus" a expliqué la porte-parole de Volvo Gent Barbara Blomme.

Après le Nouvel An chinois, un certain nombre d'usines Volvo sur le territoire chinois n'ont pas rouvert à cause du coronavirus. L'usine Volvo de Gand s'inquiète aussi de l'approvisionnement en pièces détachées en provenance d'Italie, bien que pour l'instant la production n'ait pas encore été entravée par des partenaires extérieurs.

Quant à la production chinoise, elle se remet progressivement sur les rails et deux des cinq usines Volvo ont redémarré. Il s’agit de l’usine automobile de Luqiao et de celle qui fabrique les moteurs à Zhangjiakou. Deux autres sites seront également relancés prochainement.

De plus, un premier train doit arriver à Gand cette semaine depuis le début de l'épidémie de Coronavirus en Chine, et d'autres suivront. Même si la production n'y tourne pas encore à plein régime. Le train amènera des modèles Volvo à Gand, "mais ce sont des voitures qui étaient prêtez déjà avant l'épidémie de coronavirus".

Les plus consultés