Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved.

Annulations et fermetures en série: les principaux chamboulements liés au coronavirus

Toutes les compétitions de football amateur ont été suspendues en raison du coronavirus. Au niveau professionnel, des matchs sont reportés ou se jouent à huis-clos. De Lijn, les autorités flamands, les opérateurs télécoms ainsi que plusieurs institutions culturelles prennent des mesures spéciales pour contrer au mieux la propagation du Covid-19.

Annulations en série dans le secteur culturel

De très nombreux cortèges de carnaval ont été suspendus ou reportés pour éviter un rassemblement de foules.

La 13e édition de la Museum Night Fever prévue ce samedi 14 mars n'aura par ailleurs pas lieu. Plus de 100 activités devaient se tenir dans 27 musées bruxellois.

La bibliothèque flamande Muntpunt de Bruxelles et l’établissement culturel Beursschouwburg garderont leurs portes fermées jusque fin mars. Toutes les activités qui y sont prévues sont ainsi annulées.

De son côté, le théâtre royal flamand de Bruxelles, KVS, a décidé de déprogrammer toutes ses représentations jusque fin mars. Les deux salles que l’établissement abrite ont une capacité de 500 et 240 places, soit moins que la limite de 1.000 spectateurs, mais la maison culturelle a préféré prendre ses précautions. L’Ancienne Belgique annule également tous ses concerts jusque fin mars.

La ville d'Anvers a décidé de maintenir closes les portes de tous les musées, centres sportifs, maisons de jeunesse et autres infrastructures communales (bibliothèques, piscines, etc.) présents sur son territoire.  Ces lieux resteront fermés au moins jusqu'à la fin du mois de mars. Seuls les "services essentiels" seront assurés, indiquent les autorités anversoises. 

Ailleurs en Flandre, les différentes institutions et maisons culturelles annoncent au compte-goutte leur fermeture ou l’annulation de leurs activités.

Tous les évènements sportifs annulés en Flandre

Les évènements sportifs avec du public, dépendant de certaines fédérations sportives flamandes, vont être annulés au moins jusqu'à la fin du mois de mars, qu'ils soient prévus en extérieur ou en intérieur, a annoncé jeudi le ministre régional des sports Ben Weyts (N-VA). Ce dernier indique que la décision a été prise par "le monde sportif" lui-même, à l'issue d'une réunion de certaines fédérations avec le ministre le jour-même.

Cycling Vlaanderen (cyclisme), ainsi que la fédération flamande de gymnastique, Voetbal Vlaanderen (compétitions de football amateur, pendant flamand de l'ACFF), la Vlaamse Sportfederatie (coupole de clubs de sport) et Sport Vlaanderen (administration flamande chargée du sport, ex-Bloso) ont participé à la discussion et indiquent se ranger derrière une déclaration commune. 

Les matches de foot également touchés

Ce jeudi, les associations des clubs de football du pays ont annoncé l’annulation des compétitions de football amateur.

Les matches de Division 1A (Jupiler Pro League) et Division 1B (Proximus League) ainsi que les rencontres de Women's Superleague prévus ce weekend se joueront à huis clos, tandis que la finale de la Coupe de Belgique, prévue le 22 mars, est reportée. La décision a été prise en concertation avec le Cabinet du Ministre de la Santé publique Maggie De Block et avec le Ministre de l'Intérieur Pieter De Crem.

Les hôpitaux limitent les visites

Les hôpitaux du pays annoncent au compte-gouttes ces derniers jours des limitations de visite et d'autres mesures, afin d'éviter la propagation du coronavirus en leur sein et de répondre au mieux à l'épidémie.

L'UZ Bruxelles a décidé de reporter autant que possible ses réunions, consultations ainsi que les visites, par sécurité pour les patients. Les patients qui ne sont pas contaminés par le coronavirus peuvent recevoir la visite de maximum deux personnes par jour, pour un maximum de deux heures. Pour les patients infectés, une personne maximum est autorisée à les voir, durant maximum deux heures, avec une tenue de protection. Les moins de 16 ans n'y sont, eux, pas autorisés. L'hôpital, qui soigne quatre patients contaminés, prévoit aussi des lits supplémentaires.

Le réseau iris des hôpitaux publics bruxellois a lui aussi instauré une limitation des visites. Ce réseau comprend l'Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola, le CHU Saint-Pierre, les sites César de Paepe et Porte de Hal, le CHU Brugmann, les sites Horta, Paul Brien et Reine Astrid, l'Institut Jules Bordet et les Hôpitaux Iris Sud, des sites Etterbeek-Baron Lambert, Etterbeek-Ixelles, Molière-Longchamp et Joseph Bracops. L'hôpital universitaire Saint-Luc limite également les visites depuis mercredi. Par ailleurs, aucun hôpital bruxellois n'est pour l'instant saturé, assure jeudi le ministre bruxellois de la Santé Alain Maron.

L'hôpital AZ Herentals qui avait placé la gériatrie en quarantaine, n'a encore constaté aucune contamination. Les visites n'y sont toujours pas autorisées. Les patients qui sont en bonne santé et capables de rentrer peuvent quitter l'hôpital, à condition de rester 14 jours en isolement chez eux. Dans les autres services de l'établissement, les visites sont limitées à une personne par patient et par jour. 

La semaine dernière, un groupe d'experts et d'autorités publiques a préparé un premier "plan d'augmentation de capacité qui devrait permettre une organisation coordonnée, adéquate et efficace de la capacité de traitement dans les hôpitaux belges". Huit hôpitaux universitaires doivent se mettre en ordre de marche.

Chômage économique et offre de vols réduite chez Brussels Airlines

Brussels Airlines a décidé d'activer à partir de lundi la mesure de chômage économique temporaire dont il avait fait la demande à la suite de la crise du coronavirus et de ses répercussions sur le secteur aéronautique. Cela s'appliquera à l'ensemble du personnel, soit environ 4.000 personnes, et vise à une réduction du temps de travail allant de 20 à 25%, a-t-on appris jeudi auprès des syndicats à l'issue d'un conseil d'entreprise extraordinaire.

Dans la foulée, Brussels Airlines a annoncé des annulations supplémentaires de vols pour le mois de mars et une offre réduite pour le mois d'avril prochain. La compagnie aérienne va en effet adapter son offre de vols à la suite des restrictions de voyage de différents gouvernements nationaux en Europe et aux Etats-Unis. Le calendrier de vols sera ainsi réduit de 35% au total pour le mois de mars, et de 45% en avril.

Ryanair aussi va réduire le nombre de ses avions basés aux aéroports de Charleroi, où il y en a 17, et de Zaventem, où y sont stationnés trois appareils. La mesure entrera en vigueur dans le courant de la semaine prochaine et s'étendra jusqu'à la fin mai. Le syndicat chrétien ignore encore cependant l'importance de cette mesure, le nombre précis d'avions qui seront retirés et les répercussions concrètes en termes d'emploi.

Un plan d’urgence chez De Lijn

La société de transports publics flamande a mis au point un plan d'urgence dans le cadre de l'épidémie. Si l'entreprise devait faire face à un manque de chauffeurs - ce qui n'est pas le cas pour le moment - des lignes prioritaires seront définies.

Depuis le début de la crise du Covid-19, De Lijn a mis en place certaines mesures de sensibilisation et d'hygiène, comme la mise à disposition des gels hydroalcooliques et de lingettes désinfectantes pour nettoyer leur cabine. Les équipes de nettoyage des véhicules ont en outre été contactées pour qu'elles adaptent leur matériel et optent pour des produits désinfectants.

Des mesures pour les fonctionnaires flamands

Les fonctionnaires flamands ont été avisés d’emporter avec eux leur ordinateur et leur téléphone portables. Actuellement, l’objectif est qu’ils restent le plus longtemps possible actif pour garantir le service quotidien.

Les fonctionnaires flamands sont en outre appelés à faire le plus possible du télétravail, et à éviter de travailler dans des espaces trop petits.

Fermeture des écoles européennes

Les écoles européennes vont être fermées, par mesure de précaution, dès ce lundi 16 mars, et jusqu'au vendredi 29 inclus. La continuité pédagogique sera dès lors assurée à distance. 

En Flandre, suite aux rumeurs de fermeture, le ministre de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA) a signalé qu'une telle mesure n'était pas à l'ordre du jour. 

Enseignement en ligne pour les universités

Les universités de Gand (UGent), de Louvain (KU Leuven) et d'Anvers vont privilégier au maximum le télétravail pour les membres de leur personnel et l'enseignement à distance pour leurs étudiants

Les fêtes, cantus, soirées thématiques et autres activités qui se déroulent dans des lieux fermés ne sont pas autorisées par la KU Leuven. L'université de Gand étudie, quant à elle, les événements universitaires et les activités estudiantines au cas par cas.

Action commune des opérateurs télécoms

Les trois principaux opérateurs télécoms du pays - Orange, Proximus et Telenet - sont prêts à utiliser les données de leurs clients pour lutter contre l'épidémie de covid-19. L'opportunité existe de les utiliser pour mettre au point des plans de prévention plus ciblés. Une technique qui a déjà été employée pour d'autres épidémies comme celles d'Ebola, de la malaria ou du Zika.

Avec suffisamment d'historique, soit trois mois, les registres d'appels et de géolocalisation permettent de calculer le graphe social et les cartes de mouvements réels. Et donc, l'analyse de ces données permettraient d'identifier non seulement les personnes posant les plus grands risques d'amplification de l'épidémie (notamment les personnes qui se déplacent beaucoup) mais aussi les lieux posant les plus grands risques ou les risques les plus mortels, pour in fine mieux cibler la prévention.

"Les données existent, le cadre régulatoire aussi (le règlement RGPD sur la protection des données prévoit le cas échéant une clause particulière en cas d'intérêt public dans le domaine de la santé publique), il ne manque plus que l'action politique", affirment les opérateurs.

Knokke proche du lockdown

Knokke-Heist se rapproche d'une situation de lockdown à la suite de la crise sanitaire liée au coronavirus. Jusqu'au 30 avril, toutes les activités intérieures et extérieures sont annulées à titre préventif de même que les cérémonies, a indiqué jeudi le bourgmestre Léopold Lippens. Les piscines, bars de plage et bibliothèques ferment durant cette période. Les magasins et restaurants pourraient être frappés de la même mesure.

M. Lippens juge les initiatives prises jusqu'ici par le gouvernement fédéral trop faibles et prend donc les choses en mains. "S'ils ne font rien à l'échelon fédéral, je prends moi-même des mesures de prévention. C'est tout de même ridicule que l'Italie se trouve confinée et qu'ici personne n'ose prendre cette décision", a commenté Léopold Lippens.

Jusqu'au 30 avril, toutes les maisons de jeunes, les bibliothèques, les piscines, les bars de plage, les piscines doivent interrompre leurs activités, tant en intérieur qu'en extérieur. Le bourgmestre n'exclut pas d'imposer la même mesure à l'horeca et aux autres commerces.

Une campagne en ligne pour l’Open VLD

La situation sanitaire due à la propagation du coronavirus pourrait aussi avoir un impact sur la campagne à la présidence de l'Open Vld. L'un des candidats, le député-bourgmestre d'Ostende Bart Tommelein, a appelé à mettre un terme à la campagne "physique", visant notamment les soirées de débats électoraux organisées par le parti.

La députée flamande de Bruxelles Els Ampe a quant à elle suggéré de mener le reste des débats en ligne. C'est le 27 mars que devrait être connu le successeur de Gwendolyn Rutten à la tête des libéraux flamands, voire le 31 mars si un deuxième tour devait être organisé.