"Vliegend Hert": un projet pour relier trois bois du Brabant flamand via des jardins et des parcelles vertes

Diverses autorités et organisations environnementales ont lancé le plan "Vliegend Hert" (lucane cerf-volant en français) afin de relier entre eux les espaces verts existants qui entourent la Forêt de Soignes. L’objectif est notamment de favoriser la biodiversité.

Outre la province de Brabant flamand, l'Agence flamande pour la nature et les forêts (Agentschap voor Natuur en Bos), les communes de Hoeilaart, Linkebeek, Overijse, Rhode-Saint-Genèse et Tervuren, les associations environnementales telles que Natuurpunt et Regionale Landschappen participent au projet.

Le but de créer une réserve naturelle connectée est de favoriser la biodiversité. Le lucane cerf-volant par exemple, la mascotte du projet et le plus grand coléoptère d'Europe, se sent chez lui entre Hal et Louvain, mais a besoin de domaines contigus pour s'étendre davantage.

Les initiateurs veulent connecter les espaces verts entre eux dans les années à venir avec davantage de bois, de jardins, de haies et de rangées d'arbres, en creusant des étendues d'eau et en élargissant les réserves naturelles. À long terme, l'objectif ultime est de relier les trois forêts du Brabant - le bois de Hal, la Forêt de Soignes et le Bois de Meerdaal.

Le projet compte sur le soutien des citoyens qui sont invités à contribuer à la réalisation de nouvelles connections naturelles. Le site www.planvliegendhert.be propose notamment astuces et conseils pour donner une "cure de jouvence naturelle" à son jardin. "Nous allons mobiliser les habitants en leur montrant clairement que leur jardin peut être plus dynamique et plus divers", indiquent les initiateurs.

Les plus consultés