Friteries et salons de coiffure peuvent rester ouverts, à certaines conditions

Les friteries font partie des commerces qui pourront rester ouverts, du moins pour leur seule partie où la nourriture est immédiatement emportée. Les espaces où l'on peut rester pour manger devront fermer, a précisé vendredi la ministre de la Santé Maggie De Block sur Radio 1 (VRT). Bouchers et boulangers pourront également ouvrir le week-end, tout comme tous les magasins d'alimentation, précisait ce vendredi après-midi Yves Stevens du Centre de crise. Quant aux salons de coiffure, ils recevront leurs clients sur rendez-vous. Les zoos d'Anvers et Planckendael restés ouverts ont été contraints samedi par le Centre de crise à fermer leurs portes.  

Les salons de coiffure peuvent aussi continuer à travailler, mais uniquement sur rendez-vous. Le but est d'éviter que les clients ne se côtoient trop longtemps. Le Conseil national de sécurité a annoncé jeudi soir une série de mesures de restriction importantes en vue d'éviter la propagation du coronavirus.

Dès vendredi minuit, outre la suspension des cours dans les écoles, les établissements horeca et discothèques ont dû fermer leurs portes. Seuls les commerces qui répondent à des besoins vitaux, comme les pharmacies, les magasins d'alimentation et d'alimentation pour animaux restent ouverts comme ils le sont aujourd'hui. Les autres commerces devront fermer le week-end.

Bouchers et boulangers ouverts le week-end

Les bouchers et boulangers sont autorisés à rester ouverts le week-end, en vertu des nouvelles mesures annoncées pour lutter contre le coronavirus. Ils entrent dans la catégorie des "magasins de produits alimentaires essentiels", ont annoncé les organisations des secteurs Bakkers Vlaanderen et la Fédération nationale des bouchers, charcutiers et traiteurs de Belgique.

Le Conseil national de sécurité a décidé, jeudi, que les restaurants et les cafés devraient fermer jusqu'au 3 avril. Le week-end, seuls les pharmaciens et les magasins d'alimentation essentiels sont autorisés à ouvrir leurs portes.

"Les magasins d'alimentation peuvent rester ouverts le week-end, mais ils parlent toujours des supermarchés. Nos bouchers artisanaux, charcutiers et traiteurs peuvent également rester ouverts", soulignait Carine Vos de la Fédération nationale des bouchers, charcutiers et traiteurs. "Si ce n'était pas le cas, ce serait un désastre pour nos petits travailleurs indépendants, car c'est le week-end que la plupart de la clientèle se rend chez le boucher."

Les boulangeries peuvent également rester ouvertes pendant le week-end, indique Bruno Kuylen, directeur général de Bakkers Vlaanderen. Mais les boulangers qui disposent d'une salle pour la restauration doivent la fermer. 

Vendredi après-midi, le Centre de crise précisait que tous les magasins d'alimentation sont autorisés à rester ouverts le week-end. Il ne s'agit donc pas seulement de supermarchés, boulangeries ou boucheries. La dérogation est aussi valable, par exemple, pour les chocolatiers, les confiseries et les boutiques de nuit. 

Les zoos d'Anvers et Planckendael pas autorisés à rester ouverts

Le Zoo d'Anvers et le parc animalier de Planckendael (photo) à Malines pensaient rester ouverts, avait indiqué vendredi la porte-parole. Le parc animalier de Pairi Daiza a annoncé pour sa part qu'il postposait la réouverture de son site au samedi 4 avril,  afin de lutter contre la propagation du Covid-19

Le Zoo d'Anvers et Planckendael sont ouverts ce vendredi, comme n'importe quel autre jour de l'année. "Nous demandons toutefois aux visiteurs de se tenir à un mètre de distance les uns des autres et de ne pas payer en espèces", avait indiqué  Ilse Segers. La porte-parole a ajouté que, pour l'instant et "sous réserve de changement", les parcs ouvriraient samedi, si les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement entrent effectivement en vigueur. "Nous suivons les instructions à la lettre."

Mais samedi, les deux parcs animaliers étaient contraints de fermer leurs portes, sur ordre des autorités. A Anvers, la police s'est chargée de faire évacuer le zoo et d'empêcher des visiteurs d'y entrer.  "Le zoo ne tombe pas sous le coup de l'exception, accordée aux lieux essentiels", précisait le porte-parole de la police anversoise, Wouter Bruyns.  La porte-parole du zoo indiquait d'ailleurs que la fréquentation n'était pas grande samedi. "Il s'agissait surtout d'abonnés, en quête d'air frais". 

En concertation avec les autorités communales de Brugelette, le parc Pairi Daiza a lui annoncé le report de l'ouverture de sa saison 2020, initialement programmée au 21 mars, au samedi 4 avril. "L'accès du public (visiteurs d'un jour comme résidents en séjour) au Jardin des Mondes est donc reporté au premier jour des vacances scolaires de printemps, comme c'était le cas les années précédentes", souligne Pairi Daiza.

"Je crains pour le Tour des Flandres"

Parmi les grands événements sportifs menacés figure le Tour des Flandres cycliste, qui doit se tenir le 5 avril, soit deux jours à peine après la levée actuellement prévue des mesures de restriction et d'annulation d'événements culturels et sportifs.

"Nous avons pris de nous-mêmes l'initiative jeudi d'annuler de grandes et petites manifestations et de ne pas attendre une éventuelle interdiction", a souligné lze minkstre flamand des Sports Ben Weyts (photo). Jusqu'au 3 avril, aucun événement sportif ne peut plus avoir lieu, afin de contenir la propagation du nouveau coronavirus.

"Je ne suis pas optimiste, la chance semble faible que le Tour des Flandres soit maintenu", a glissé le ministre flamand. "Nous évaluons bien entendu la situation au fur et à mesure mais je pense que l'organisateur Flanders Classics souhaite une clarté le plus vite possible et nous voulons la fournir dès que possible."

Les plus consultés