Coronavirus : Le gouvernement flamand soutient les bénévoles

Le ministre président Jan Jambon (N-VA), le ministre de l'Intégration Bart Somers (Open VLD) et le ministre du Bien-être Wouter Beke (CD&V) viennent d'annoncer une série de mesures supplémentaires afin de soutenir les "bénévoles en temps de coronavirus", qui, par exemple, se chargent de faire les achats ou de rendre des services à des personnes âgées.

Le gouvernement flamand étend ainsi gratuitement l'assurance dont jouissent ces bénévoles à toute personne qui met sur pied une action de solidarité afin de venir en aide à des voisins, aux personnes âgées et vulnérables en ces temps marqués par la pandémie.

Ces initiatives sont assurées gratuitement, car c'est le gouvernement flamand qui prend en charge les coûts de la couverture. "Nous pensons que cela nous permettra d'assurer 10 000 personnes. De cette manière ces bénévoles sont assurés en responsabilité civile, pour l'aide juridique et les dommages physiques".

Le gouvernement flamand lance également le hashtag #vlaanderenhelpt (la Flandre aide)."Il y a des gens qui ont beaucoup de bonnes idées, on peut s'en inspirer les uns et les autres. Dans la mesure où nous les partageons, nous pourrons faire en sorte que des personnes gardent le moral et que la solidarité remonte à la surface".

Jusqu'à présent, seules les associations pouvaient prétendre à cette assurance-bénévolat gratuite. Face à l'épidémie de coronavirus et aux actions de solidarité qui s'organisent à plus petite échelle, le gouvernement flamand a décidé d'étendre cette couverture au simple citoyen. L'assurance couvre les accidents physiques, la responsabilité civile et offre une assistance judiciaire. "Nous sommes heureux de voir ces élans massifs de solidarité, mais voulons qu'ils s'organisent dans un cadre sûr", a commenté le gouvernement régional.

Les plus consultés