De nombreux Belges contournent les mesures de confinement en traversant la frontière

Alors que les cafés, bars, restaurants et commerces ont dû fermer leurs portes depuis samedi en Belgique -une mesure prise par le gouvernement fédéral pour empêcher la propagation du coronavirus- de nombreux Belges ont traversé la frontières pour se rendre aux Pays-Bas. Là-bas, il est encore possible de faire du shopping et de fréquenter cafés et restaurants.

Aux Pays-Bas, on réagit avec colère contre ces Belges qui traversent la frontière en pleine période de pandémie du coronavirus, et ne font preuve d'aucun esprit civique. La municipalité de Sluis (photo), dans la province de Zélande, a ainsi décidé de fermer ses parkings publics, afin d'empêcher l’arrivée de nombreux touristes belges.

Le bourgmestre de Turnhout exhorte le gouvernement néerlandais à prendre les mêmes mesures strictes

Paul Van Miert (N-VA), le bourgmestre de Turnhout (Anvers), est particulièrement dur avec ses compatriotes qui se sont rendus aux Pays-Bas. Mais en même temps, il renvoie la balle aux Néerlandais. "Jeudi dernier, notre gouvernement a décidé d'agir de manière très radicale et d'imposer des mesures strictes à la population afin d'arrêter la propagation du coronavirus", déclare Paul Van Miert. 

"Selon les spécialistes, c’était une nécessité pour éviter un scénario à l’italienne. La fermeture des établissements horeca était également une mesure importante. Mais c'est là que le bât blesse : en raison de la politique plus souple des Pays-Bas, les cafés et les restaurants y restent ouverts. Par conséquent, les personnes qui n'ont pas de sens civique traversent tout simplement la frontière pour se rendre dans des restaurants ou les cafés néerlandais".

Et c'est la raison pour laquelle le bourgmestre de Turnhout a adressé un courrier à ses collègues des grandes villes néerlandaises situées juste de l'autre côté de la frontière : Tilburg, Breda et Eindhoven. Ces villes sont également populaires auprès des Belges pour le shopping.

Dans sa lettre, Paul Van Miert demande aux bourgmestres d'exhorter leur gouvernement à prendre les mêmes mesures strictes que notre pays : "Le virus se propage rapidement, affrontons cette menace pour nos citoyens - au nord ou au sud de la frontière - avec les mêmes armes et donnons à chacun la perspective d'une société sans coronavirus, en Belgique comme aux Pays-Bas".

Samedi soir, le gouvernement néerlandais a annoncé que de nouvelles discussions sur la crise auront lieu dans le courant de la journée de dimanche. Il s'agira notamment de fermer ou non des écoles aux Pays-Bas, mais d'autres mesures pourraient suivre également.

Les plus consultés