Radio 2

Des robots ostendais aident les résidents de homes à garder contact avec leurs proches

La société ostendaise ZoraBots propose le service de ses robots intelligents "James" (photo) aux maisons de repos belges, afin que leurs résidents puissent garder contact avec leurs proches en toute sécurité sanitaire malgré l'épidémie de Covid-19. Les robots peuvent se déplacer d'une pièce à l'autre dans les homes afin que les résidents puissent passer des appels vidéo à leur famille. La société annonce qu'elle prêtera ses robots humanoïdes gratuitement tant que les mesures de précaution pour lutter contre le coronavirus seront d'application.

La société de robotique ZoraBots met donc gratuitement son stock de robots à disposition des maisons de repos belges. De cette manière, l'entreprise souhaite contrecarrer le sentiment de solitude que peuvent ressentir certaines personnes âgées en cette période délicate de lutte contre la propagation du coronavirus. Depuis plusieurs jours, elles ne peuvent en effet plus sortir de leur maison de repos et de soins, ni recevoir de visites.

"De nombreux résidents plus âgés n'ont pas d'ordinateur portable ou de smartphone. Mais l'utilisation de ces derniers peut également provoquer une transmission de l'infection. Le robot ne nécessite, lui, aucun contact physique car il fonctionne via la commande vocale", explique Tommy Deblieck de ZoraBots.

Le robot blanc fait un mètre de haut et peut se rendre de façon autonome dans les chambres des résidents. Un programmeur fait d’abord circuler le robot dans le bâtiment. "James" scanne son environnement et est ensuite programmé pour retrouver seul les chambres où il doit se rendre.

Cette indépendance du robot décharge aussi les membres du personnel dans les maisons de repos et de soins. "Il doit juste y avoir quelqu’un qui décroche le téléphone, qui demande à qui l’appel est destiné. Le numéro de chambre suffit au robot pour trouver son chemin".

Radio 2

De la publicité, mais par le biais d’un service à la communauté

L’entreprise ZoraBots travaille depuis quelques années déjà avec le robot "Zora" dans un environnement de soins et possède donc une bonne expérience des maisons de repos et soins. "Les résidents le trouvent vraiment fantastique. Ils sont très intrigués et veulent tout savoir du robot", précise Tommy Deblieck.

Si nécessaire, la connectivité dans les maisons de soins infirmiers sera augmentée par la compagnie Telenet. La société dispose actuellement de 70 robots immédiatement disponibles. Les maisons de repos qui souhaitent utiliser un robot peuvent elles-mêmes venir le chercher dans l'entreprise ostendaise.

L’acquisition de pareil robot coûte normalement 2.500 euros, auxquels s’ajoutent près de 50 euros mensuels. L’entreprise fait donc aussi partiellement sa propre publicité en proposant ses 70 robots gratuitement aux maisons de soins. "Pour nous, c’est aussi une façon de montrer ce que la technologie peut représenter en temps de crise".

Le bourgmestre d’Ostende (Flandre occidentale), Bart Tommelein (Open VLD), a déjà fait savoir qu’il allait certainement utiliser des robots. "Cela nous permet de lutter contre la solitude", commentait le bourgmestre.