Le roi Philippe appelle à la générosité et à la solidarité

Le roi Philippe a prononcé lundi à 19h00 un discours retransmis en télévision, appelant les Belges à agir de manière responsable et avec générosité et solidarité envers les plus fragiles, dans la lutte commune contre le coronavirus qui sévit actuellement en Europe et dans le monde.

"Chacun d'entre nous a un rôle à jouer pour surmonter cette crise", a estimé le souverain, qui transmet ses pensées, et celles de la reine, à ceux qui sont touchés par la maladie mais aussi à ceux qui apparaissent vulnérables face au virus, comme les personnes âgées.

"Mathilde et moi pensons à chacun de vous, avant tout à vous qui êtes touchés par la maladie. Nous pensons à vous, nos aînés, qui vous sentez isolés, séparés de vos proches. A vous les parents qui êtes amenés à vous réorganiser. Et à vous les jeunes, de qui on attend un comportement responsable. Notre attitude à tous est essentielle. Nous pouvons sauver des vies", indique le souverain dans ce bref discours.

Alors que le cinquième décès dû au Covid-19 a été annoncé en Belgique lundi, pour 1.058 cas confirmés à travers le pays (chiffres du SPF Santé publique à la mi-journée), le Roi salue le travail des autorités qui ont "pris leurs responsabilités en adoptant des mesures drastiques", notamment la fermeture pour plusieurs semaines des bars et restaurants et la suspension des cours dans les écoles et de toutes activités récréatives. "La Belgique se trouve aujourd'hui dans une phase cruciale pour contenir la propagation du coronavirus", estime le Roi, qui appelle chacun à agir de manière responsable pour participer à l'effort. Cela passe par le respect des mesures de précaution, entre autres vis-à-vis des autres, semble-t-il rappeler en filigrane.

"La situation actuelle nous rappelle notre vulnérabilité mais révèle aussi notre force. J'encourage les gestes spontanés de générosité et de solidarité qui se sont multipliés ces derniers jours", appuie le roi Philippe, qui remercie au passage les "efforts exceptionnels" de "ceux qui se dévouent jour et nuit à assurer les soins de première ligne et dans nos hôpitaux".

"Je suis confiant que nous sortirons grandis de cette épreuve", conclut-il.
 

Les plus consultés