Chargement lecteur vidéo ...

Nouvelles mesures, dès mercredi midi, dans les magasins pour protéger clients et personnel

La fédération des commerces et des services en Belgique Comeos a adopté de nouvelles mesures - en concertation avec le virologue Marc Van Ranst - qui entreront en vigueur à partir de mercredi midi, afin de garantir la sécurité des clients et du personnel. Un client par 10 mètres carrés de surface de magasin sera notamment d'application. De nombreuses chaines de magasins non-alimentaires annoncent aussi progressivement leur fermeture totale (bien qu’elles puissent en principe rester ouvertes en semaine), dans le même souci de protéger leurs clients et employés.

La limite du nombre de clients à l'intérieur des magasins risque de créer des files à l'extérieur. Devant de nombreux supermarchés, on apercevait d’ailleurs déjà des files ce mardi. "Notre appel à l'ensemble des clients est donc de limiter leurs achats afin de ne pas rester trop longtemps à l'intérieur et de bien respecter la distance d'un mètre entre chaque personne", a demandé ce mardi le patron de Comeos, Dominique Michel.

Les entreprises auront par ailleurs davantage recours à des gants spéciaux pour le personnel des caisses dans la mesure des stocks disponibles. "Du gel hydro-alcoolique et d'autres produits d'hygiène seront aussi mis à disposition", a souligné Dominique Michel.

Comeos appelle par ailleurs les consommateurs à payer électroniquement pour éviter tout contact physique et les encourage à faire leurs courses seuls et plus en famille afin de limiter les files au maximum. La fédération des commerces souhaite en outre faire respecter la mesure d'un mètre de distance entre chaque personne tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des magasins. A cet égard, chaque entreprise aura la possibilité de choisir la manière d'appliquer ces nouvelles normes (placement de lignes rouges à ne pas dépasser, renforcement du personnel de sécurité, ouverture/fermeture des portes d'accès...).

Comeos a tenu à rassurer sur le fait que les magasins de grande distribution restaient ouverts et ne rencontraient aucun problème d'approvisionnement. Lundi, une nouvelle journée de pic (à l'instar de vendredi) a été constatée dans les supermarchés du pays. "Ce qui a sans doute à voir avec les nouvelles mesures qui ont été annoncées en France", a estimé Dominique Michel, laissant entendre que les Belges ont craint qu'un confinement total soit également mis en place dans notre pays.

AFP or licensors

De nombreuses enseignes ferment préventivement leurs portes

Decathlon a décidé de fermer lundi tous ses magasins en raison de l'épidémie de coronavirus. JBC et Exki ont pris des décisions similaires, d'autres enseignes, comme la Fnac et Vanden Borre suivaient tandis que certaines attendaient les consignes officielles.

"La distance sociale reste la meilleure façon de lutter contre la propagation du Covid-19. Nous avons donc décidé de modifier notre activité pour continuer à rendre le sport accessible tout en respectant cette distance sociale au maximum, et cela dans un souci de sécurité tant pour nos équipes que pour nos clients", déclarait Faustino Rabasot, CEO de Decathlon Belgique. La mesure est valable jusqu'au 3 avril.

Les commandes en ligne sont maintenues, comme c’est le cas pour la plupart des autres enseignes qui ont entretemps annoncé leur fermeture volontaire. Le conseil national de sécurité a décidé jeudi soir que tous les magasins qui vendent des articles non essentiels devaient fermer pendant le week-end. Decathlon a donc pris les devants en décidant de fermer également la semaine. Plus tôt lundi, la chaîne de prêt-à-porter JBC avait annoncé une décision similaire. Les commandes des clients livrées en magasin seront envoyées gratuitement à leur domicile. Les boutiques sont exploitées par des gérants indépendants, qui feront une demande de chômage temporaire pour leur personnel.

Après avoir été critiqué pour vouloir prolonger ses horaires d'ouverture deux soirs par semaine pour compenser les fermetures obligatoires en week-end, les magasins de chaussures Torfs ont d'abord annoncé annuler ce projet, avant d'indiquer finalement fermer tous les magasins et se concentrer sur le shopping en ligne. Une demande de chômage temporaire sera également faite pour les travailleurs.

L'enseigne belge Exki a également décidé de fermer complètement ses 107 restaurants mondiaux, c'est-à-dire y compris le service à emporter, a confirmé dans l'après-midi le directeur général en charge du marketing, David Esseryk. "Les restaurants avaient déjà fermé, seuls étaient conservés une dizaine de services à emporter", a-t-il. "Nous devons prendre soin de nos salariés, c'est la priorité. Chacun doit pouvoir rester chez lui." Les travailleurs seront placés en chômage temporaire".

Proximus avait décidé dimanche de fermer tous ses points de vente dès lundi. Sur sa page Facebook, la CNE Commerce ajoute encore les fermetures temporaires décidées par Celio, Delvaux, Dandoy, Abercrombie, Cassis/Paprika ou Jules. "Beaucoup d'enseignes non alimentaires pensent à fermer leurs portes et le font... ne reste plus que la décision politique", commentait le syndicat.

Ce mardi, c'était au tour d'Extra, Mediamarkt, Maisons du monde ou encore Etam et de suspendre leurs activités. Les 16 grands magasins Galeria Inno suivent le mouvement et n'ouvriront plus leurs portes. Le syndicat ajoute que les enseignes H&M ne seront plus accessibles depuis mardi après-midi. Extra, qui emploie plus de 350 personnes dans ses 42 magasins spécialisés dans la vente de produits de déstockage d'entretien et cosmétique et la vente d'articles pour l'aménagement de la maison, ferme également. Même décision chez MediaMarkt, qui compte 29 magasins en Belgique et emploie au total 1.600 personnes.

Kruidvat cesse temporairement ses activités dans ses magasins à partir de ce mardi, précise la chaîne sur son site internet. Les magasins et instituts Yves Rocher n'ouvriront plus non plus, tout comme Springfield, Maxi Toys, Planet Parfum et les deux Comptoirs Cameleon à Woluwe et Genval. Colruyt a de son côté annoncé la fermeture de ses magasins non alimentaires Dreamland, Dreambaby et Fiets!

Tous les magasins de seconde main Les Petits Riens et ceux d'Oxfam Solidarité ferment temporairement leurs portes, annoncent les deux associations ce mardi. Et la liste s'allongera sans doute dans les heures à venir.

AFP or licensors

Submergées de visiteurs, les déchèteries en Flandre ferment

Le nombre de visiteurs dans les "parcs de recyclage" flamands augmentant de façon anormale, la ministre flamande de l’Environnement Zuhal Demir (N-VA) a décidé de fermer toutes les déchèteries dès ce mardi après-midi. "Trop de personnes bafouent encore les conseils et se rendent dans ces déchèteries pour des visites non-nécessaires", constatait la ministre. "Elles se mettent ainsi elles-mêmes en danger, mais aussi le personnel et toute la population".

De nombreux parcs de recyclage en Flandre avaient constaté ces derniers jours une augmentation de 50% du nombre de visiteurs. Ils avaient donc appelé la population à ne venir qu’en cas d’absolue nécessité, mais sans résultat suffisant.

La ministre Demir indique aussi que si la collecte des divers types de déchets à domicile devait être contrecarrée ces prochaines semaines par un manque de personnel, c’est la collecte de déchets résiduels et organiques qui sera privilégiée, "dans l’intérêt de la santé publique".