Où s’assoir dans les bus et les trams? Voici ce que recommande De Lijn

De Lijn a également pris des mesures supplémentaires afin de lutter contre la propagation du virus Covid-19. La société flamande des transports en commun a ainsi décidé de limiter le nombre de navetteurs dans ses véhicules. Elle demande aussi aux passagers de garder une distance suffisante et a annulé tous ses services de transport spéciaux. Sur les réseaux sociaux, De Lijn a par ailleurs publié un graphique montrant où les navetteurs devraient ou ne devraient pas s’asseoir. 

Depuis ce mercredi, le gouvernement demande à tous les voyageurs de garder une distance de 1,5 mètre pour limiter les risques de contagion. Afin de garantir le respect de cette directive sur la distanciation sociale, De Lijn a introduit deux mesures supplémentaires pour ses services. 

Accès limité

La société enjoint tous les voyageurs à garder une distance suffisante à l'intérieur des véhicules. "Afin de garantir cette distance nécessaire, nous limitons l'accès aux bus et trams à un tiers du nombre maximum possible de passagers à partir du mercredi midi", annonce De Lijn. 

La société insiste aussi sur l'importance de bien se répartir dans les véhicules et de ne pas s'assoir ou se tenir debout à proximité directe les uns des autres. 

Lire la suite de l’article en-dessous du graphique

"Busphone" annulés

La compagnie annule également tous ses "busphone" (bus roulant uniquement sur demande). "Nos busphone sont trop petits pour garantir une distance suffisante entre les passagers. Toutes les réservations sont annulées et il est impossible d'en faire des nouvelles. Tous les clients des busphone qui ont fait une réservation pour l'une des semaines à venir seront contactés personnellement par téléphone." 

Baisse du nombre de passagers

A la suite de la crise du coronavirus, De Lijn a fait savoir que le taux d’occupation de ses véhicules avait baissé, selon les régions, de 50 à 80%. 

Les plus consultés