Les cinq universités flamandes resteront en mode numérique jusqu'à la fin de l'année académique

Les cinq universités flamandes ont décidé de donner cours de manière numérique jusqu'à la fin de l'année académique, indiquait ce vendredi la rectrice de l’Université Libre néerlandophone de Bruxelles (VUB), Caroline Pauwels. Le mode d'enseignement à distance est en vigueur depuis près d'une semaine en raison de la crise sanitaire du nouveau coronavirus.

Les recteurs des universités flamandes de Bruxelles, Anvers, Gand, Hasselt et Louvain, ont décidé ce vendredi matin que tous les enseignements seraient numériques jusqu'à la fin de l'année académique. La mesure a été prise de manière proactive alors que les mesures de confinement s'appliquent pour l'instant jusqu'à début avril.

"Nous pourrions communiquer toutes les semaines et prolonger certaines mesures, mais nous sommes tous passés au numérique maintenant. Au lieu de l'incertitude, nous avons choisi de passer la fin du semestre avec un mode d'enseignement à distance", explique Caroline Pauwels, rectrice de la VUB. Davantage d'informations seront données dans les prochains jours, une fois que les facultés et services des universités se seront coordonnés.

La règle ne s'applique pas à la recherche et au télétravail. Les étudiants comme les professeurs devront toutefois faire preuve d'une grande capacité d'adaptation. Il faudra s'en tenir à quelques principes.

Et les examens ?

"Nous sommes tous d'accord pour dire que c'est une situation très exceptionnelle et que nous allons tout mettre en œuvre pour éviter une prolongation des études. Nous élaborons une grande transformation numérique et nous porterons une attention particulière aux étudiants en première bachelier. Pour eux, le changement est radical", souligne Caroline Pauwels.

L'organisation des examens doit encore être examinée et le calendrier académique sera conservé tel quel autant que possible. L'accent sera mis sur la recherche d'alternatives à distance pour les travaux pratiques, les mémoires et les stages. Les universités garantissent qu'il y aura bien une période de vacances pour les étudiants et enseignants.

Contacté par l’agence Belga, le porte-parole de l'Université de Liège - dont le recteur préside le Conseil des recteurs francophones (Cref) - indique qu'il n'y a pas "d'information" allant dans ce sens du côté francophone. "Le Cref n'a pas pris de position sur ce sujet", ajoute-t-il.