"Les déplacements touristiques vers la Belgique interdits, le transport de marchandises peut passer la frontière"

Des contrôles sont organisés depuis ce vendredi à 15h aux postes-frontières du pays pour détecter les déplacements jugés non-essentiels dans le cadre des mesures de confinement liées à la lutte contre la propagation du coronavirus. Au cours d’une brève conférence de presse, le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem a précisé que les déplacements vers les résidences secondaires sur le territoire belge sont par ailleurs interdits. Les Belges qui se trouvent encore à l’étranger pourront par contre rentrer au pays.

"Les voyages touristiques vers la Belgique sont interdits et les contrôles aux frontières seront désormais d'application", tant pour les véhicules qui veulent entrer dans le pays que ceux qui veulent en sortir, a annoncé le ministre De Crem (CD&V) ce vendredi après-midi. "Les personnes qui viennent de l’étranger et qui ne peuvent prouver qu’elles font un déplacement essentiel ne pourront plus entrer en Belgique. Elles seront renvoyées chez elles".

Chaque infraction sera strictement sanctionnée. Le Comité fédéral de Coordination (COFECO) dirigé par le Centre de crise est chargé d'exécuter ces mesures.

"Tout déplacement vers les résidences secondaires en Belgique est également interdit. la police fédérale et les zones de police locale sont chargées de l'application de cette mesure", a précisé le ministre de l'Intérieur.

Pieter De Crem (photo) a également précisé que les Belges qui résident à l’étranger peuvent toujours revenir dans leur pays d’origine. Quant au transport de marchandises et de ressources de et vers la Belgique, il n’est pas compris dans l’interdiction de passer la frontière.

Les Affaires étrangères planifient le rapatriement de 300 Belges depuis la Tunisie

D’autre part, les Affaires étrangères planifient un probable trajet de rapatriement de 300 Belges qui se trouvent actuellement en Tunisie, a laissé entendre ce vendredi matin leur porte-parole Karl Lagatie sur les ondes de la VRT. La Commission européenne a confirmé en milieu de journée que la Belgique a fait appel au mécanisme de protection civile de l'UE pour bénéficier d'un appui européen pour organiser un vol depuis la Tunisie.

Environ 29.000 Belges se trouvant à l'étranger se sont déjà enregistrés sur le site Travellers Online. Ils ne sont pas forcément en difficulté, mais il leur est conseillé de revenir au pays dès que possible. "C'est faisable via des vols commerciaux depuis certains pays. Nous demandons alors aux gens de prendre d'abord contact avec leur compagnie aérienne ou tour-opérateur. Si ce n'est pas possible de revenir, on conseille aux gens de rester où ils sont. Cela n'a pas de sens de courir vers l'aéroport et de s'y presser avec d'autres s'il n'y a pas de vols", détaille Karl Lagatie.

Parallèlement, des vols de rapatriement sont organisés là où cela le permet. Quelque 1.300 Belges ont ainsi été rapatriés depuis le Maroc cette semaine. La Tunisie a quant à elle fermé son espace aérien mercredi pour les vols originaires, notamment, de la Belgique. Les Affaires étrangères étant assaillies de demandes de personnes situées à l'étranger, il a été décidé d'augmenter la capacité du call-center dédié (02/501 4000), qui sera désormais disponible 24h/24, selon Karl Lagatie.

Les plus consultés