Marc Van Ranst : "Cette épidémie durera environ dix semaines"

Invité sur le plateau de la VRT jeudi soir, le virologue Marc Van Ranst (photo) - qui suit le développement des contaminations au coronavirus Covid-19 en Belgique depuis le début - a estimé à environ dix semaines la durée totale de l’épidémie dans notre pays. Sur base de ce qui s’est passé en Chine, au départ de la ville de Wuhan. Il estime que le nombre de contaminations va encore largement augmenter ces prochains jours.

Le coronavirus va encore contaminer des citoyens pendant des semaines en Belgique et fera ces prochains jours encore davantage de victimes, évalue le virologue Marc Van Ranst. "Je vous garantis que dans quelques jours nous allons penser que le nombre de personnes contaminées et décédées ce jeudi est peu, par rapport à ce que ce sera à ce moment-là. C’est horrible de devoir dire cela, mais c’est la réalité".

"Nous voyons que l’épidémie à Wuhan s’est aussi comportée de la sorte. Il faudra donc encore patienter un certain temps. Nous devons nous y préparer. Mais cela donne aussi des perspectives : après cela ira à nouveau mieux", concluait Van Ranst.

Réactions mitigées des tour-opérateurs

Les déclarations du virologue de la KUL Marc Van Ranst dans la presse de jeudi ont suscité les réactions des tour-opérateurs belges. "Il est difficile d'estimer quelle sera la situation cet été", a ainsi déclaré la porte-parole de TUI Sarah Saucin. "Nous évaluons la situation de jour en jour."

Les voyages non essentiels à l'étranger sont actuellement déconseillés par les Affaires étrangères en raison de la pandémie de coronavirus qui frappe la Belgique et le reste du monde. Jeudi dans le quotidien Het Laatste Nieuws, Marc Van Ranst déconseillait les réservations de vacances à l'étranger pendant l'été, même si la situation venait à s'améliorer d'ici-là.

"Notre entreprise est solide", a réagi Sarah Saucin. "Nous avons traversé plusieurs crises. Les clients peuvent réserver leurs vacances pour l'été." TUI compte sur le fait que la crise du coronavirus sera de l'histoire ancienne. Si les Belges étaient appelés par les autorités à rester dans leur pays pendant la période estivale, TUI ajusterait son offre: "Nous nous adaptons continuellement à la demande des clients. Et nous proposons déjà plusieurs destinations en Belgique et dans les pays voisins."

Pour l'agence Coredon, il s'agit d'un scenario "irréaliste". "La crise devrait durer un peu plus longtemps que le 7 avril", déclare la porte-parole Audrey Denkelaar. Pour le reste, Corendon suit les conseils et les directives du gouvernement et "ne répond pas aux déclarations des experts individuels, qu'elles soient positives ou négatives pour le secteur."

© Clément Philippe - creative.belgaimage.be

L'UZ Leuven s'attend à une augmentation notable des admissions

En fonction des modèles prédictifs, l'hôpital universitaire de Louvain (UZ Leuven) s'attend à un pic du nombre de patients pour le Covid-19 à traiter entre le milieu de la semaine prochaine et la mi-avril. C’est ce qu’a fait savoir Gert Van Assche, docteur en chef de l'hôpital. L'UZ Leuven (photo) traite en ce moment 25 patients, dont 8 aux soins intensifs.

L'hôpital du Brabant flamand se prépare à l'avance pour une augmentation du nombre de patients. La capacité des soins intensifs est de 60 lits pour les contaminés au Covid-19, et bien plus dans les ailes classiques. L'hôpital s'attend à devoir traiter des personnes infectées encore plusieurs mois. Il n'est à ce stade pas confronté à un grand nombre de membres du personnel soignant qui sont tombés malades.

Les plus consultés