AFP or licensors

Charles Michel plaide pour un vrai centre de crise européen, pour "une unité de commandement"

Le président du Conseil européen Charles Michel a plaidé ce dimanche en faveur d’un véritable centre de crise européen et un renforcement de la protection civile européenne. "Il y a un manque d’unité de commandement", constatait l’ancien Premier ministre belge, interrogé via Skype dans l’émission "De Zevende Dag" de la VRT.

D’après Charles Michel, c'est l'une des leçons à tirer de la crise du coronavirus. "Nous avons besoin d'une approche plus solide au niveau européen pour gérer les crises", a affirmé le président européen sur le plateau du Zevende Dag (VRT). "Je plaide pour un véritable centre de crise européen. Nous avons déjà un certain nombre d'instruments, mais à l'avenir il est crucial d'avoir plus de moyens".

Plusieurs États membres partagent cette analyse, indique le président du Conseil. "Nous avons besoin d'une unité de commandement. Et aussi d'une véritable protection civile européenne. Voyez l'importance d'une gestion collective des équipements (médicaux). Un véritable centre de crise signifierait une meilleure anticipation et plus de solidarité".

L'Union européenne dispose déjà d'un mécanisme de protection civile (MPCU), qui soutient les États membres pour sauver des vies lors de tremblements de terre, d'ouragans et d'inondations, lutter contre les incendies de forêt et évacuer des ressortissants de l'UE en situation de crise, comme c'est le cas pour l'actuelle pandémie de COVID-19.

Il existe aussi un Centre européen de coordination de la réaction d'urgence (ERCC). Les budgets et les missions de ces instruments pourraient être renforcés et élargis si les États membres s'entendent sur la prochaine programmation budgétaire pluriannuelle (2021-2027), dont les débats sont placés sous la présidence de Charles Michel.

Les plus consultés