5 personnes du même service-flat de Borgerhout décédées du coronavirus

En quelques jours, cinq personnes de la résidence-service De Fontein à Borgerhout (Anvers) sont décédées. Elles ont tous été contaminées par le coronavirus et sont mortes à l'hôpital. Depuis lundi, les résidences-service d’Anvers, tels que De Fontein, sont en lockdown et n’acceptent plus ni visites ni sorties des résidents. Dans le bâtiment De Fontein où la première infection a été diagnostiquée, cette mesure était déjà en place depuis un certain temps.

Les cinq victimes, toutes âgées entre 65 et 80 ans, sont décédées les 18, 21, 22 et 23 mars dernier. L’information a été donnée par la télévision locale anversoise ATV et a été confirmée à la VRT par le Zorgbedrijf Antwerpen. La première victime a été hospitalisée le 9 mars et a été testée positive au coronavirus. Quatre autres ont suivi dans les jours suivants. Les cinq, tous célibataires, vivaient dans le même bâtiment sur le site De Fontein, quatre vivaient également dans le même couloir. Ils se connaissaient bien et avaient des contacts réguliers entre eux.

Ces décès sont survenus quelques jours après le durcissement des mesures concernant les visites décidée par l’échevin anversois Fons Duchateau (N-VA). Contrairement aux maisons de repos – où toutes les visites sont interdites depuis plus de deux semaines – il est difficile de mettre en place un tel contrôle pour un établissement comme "De Fontein". Les logements y sont privés et les habitants pouvaient, jusqu’à ce lundi, quitter librement leur flat où de laisser entrer qui ils voulaient. "Ce n’est désormais plus le cas", a expliqué Johan De Muynck, directeur du Zorgbedrijf Antwerpen.

Depuis, un lockdown a été imposé à tous les appartements de service-flat du Zorgbedrijf Antwerpen. "Cela signifie que non seulement les visites ne sont plus autorisées, mais que les résidents ne sont plus autorisés à sortir et qu'ils doivent aussi être séparés les uns des autres. On ne sait pas encore si des personnes ont encore été infectées à De Fontein. "Nous veillons désormais à ce que les résidents soient séparés et pour notre personnel, nous respectons les directives du gouvernement".

L'Agence flamande de Soin et de Santé déclare ne pas avoir été prévenue

L'Agence flamande de Soin et de Santé (Agentschap Zorg en Gezondheid) affirme qu'elle n'a pas été contactée pour s'occuper de la situation à Borgerhout. Toutefois, il est recommandé aux propriétaires de résidences-service d'informer l'agence en cas d'apparition du coronavirus. "Nous attendons en effet des propriétaires d'établissements de soins pour personnes âgées qu'ils nous avertissent en cas d'épidémie afin que nous puissions leur donner des conseils", déclare Joris Moonens de l'Agence flamande. "Il n'est pas nécessaire de signaler les cas individuels, mais dans le cas présent, il semble qu'il s'agisse d'un foyer et il convient alors de nous en informer".

Les plus consultés