"Le report des JO est un véritable drame pour le monde sportif flamand"

Interviewé mardi au Journal télévisé de 19h de la VRT, le ministre flamand des Sports, Ben Weyts, a déclaré que la décision du Comité international olympique (CIO) et du Japon de reporter les Jeux Olympiques de cet été à Tokyo à une date ultérieure (au plus tard l’été 2021) était "un véritable drame". Tant pour les nombreux athlètes flamands qui s’étaient tellement bien préparés et qui avaient de sérieux espoirs de remporter un nombre record de médailles, mais pour le monde sportif flamand en général.

"Nous étions incroyablement prêts et avons investi une somme incroyable", a déclaré Weyts mardi soir sur le plateau de la VRT. "Nous avions aussi une faim de médailles jamais vue auparavant. Rien que pour la Flandre, nous avions tablé sur cinq à sept médailles, du jamais vu, cela n'est jamais arrivé auparavant".

"Nous avions tellement de sportifs de haut niveau et de prétendants, et nous avons même fait en sorte que le tournoi de qualification pour le basket féminin se déroule en Flandre", a déclaré le ministre en évoquant le tournoi d'Ostende, où les Belgian Cats ont obtenu leur droit de disputer les JO de Tokyo.

"Tout cela a été un succès, nous vivions en fait un peu dans l'euphorie et sur un nuage. Ce sentiment a maintenant complètement disparu. C'est un drame, surtout pour les athlètes évidemment, mais en fait pour tout le monde sportif flamand".

Comment réagissent les sportifs flamands ?

Une grande majorité des sportifs flamands interrogés à la suite de la décision de report des Jeux Olympiques au Japon ont déclaré qu’ils s’attendaient à pareille décision, qu’elle était logique dans un contexte de pandémie du coronavirus qui est loin d’être résolu, qu’il s’agissait d’une décision sage.

Le coureur cycliste Wout van Aert - triple champion du monde de cyclo-cross en 2016, 2017 et 2018 - approuve ainsi la décision de reporter les Jeux Olympiques de Tokyo d'un an maximum. "Je pense que c'est une bonne décision et c'est aussi une bonne chose pour tout le monde que la décision ait été prise tôt". Les JO auraient en effet dû commencer dans quatre mois et un jour.

"L'appel collectif à une décision est devenu de plus en plus fort ces derniers jours", a-t-il fait savoir via son équipe Jumbo-Visma. "De cette façon, chacun a la possibilité de bien se préparer. Cela n'aurait certainement pas été le cas cette année". Van Aert n'était pas encore qualifié pour les Jeux de 2020, mais il était candidat à la deuxième place du contre-la-montre aux côtés de Remco Evenepoel. Ce dernier - considéré comme l’un des nouveaux grands espoirs du cyclisme belge - réagit de la même façon que Van Aert, estimant que le report lui laisse davantage de temps pour bien se préparer aux JO.

Greg Van Avermaet (photo ci-dessous) restera un an de plus médaille d’or de la course en ligne, puisqu’il était devenu aux Jeux de 2016 champion olympique de cyclisme sur route. Il est déçu, "mais je comprends la décision évidemment", avoue-t-il. "C'est dommage mais je savais bien que ce deviendrait difficile. La santé et la sécurité des athlètes priment".

(Lire la suite sous les deux photos)

La gymnaste limbourgeoise Nina Derwael (photo ci-dessus), notamment déjà deux fois médaillée d’or aux Championnats du monde et l’un des espoirs de médailles olympiques belges à Tokyo, déclarait avoir encore besoin de temps pour digérer la décision toute récente de report.

Plusieurs sportifs flamands déclarent aussi qu’ils vont simplement remettre leur compteur à 2021, plutôt que 2020, et s’entrainer du coup avec un peu moins de stress. C’était également la réaction d’athlètes francophones comme les frères Borlée (course relais) et Nafi Thiam (heptathlon).

Et puis il y a des athlètes flamands pour qui le report des Jeux met en péril leur participation. Ainsi, le nageur Pieter Timmers (32 ans, ci-dessus) - qui avait connu son apogée il y a 4 ans à Rio avec une médaille d’argent sur le 100m nage libre - aurait voulu faire ses adieux au sport de haute compétition cet été à Tokyo. Il y a quelques jours, il déclarait : "Si les Jeux sont déplacés en 2021, alors c'est fini. Je ne peux pas et je ne veux pas m'engager pour plus d'un an."

Alors que la Fédération belge de basketball déclarait mardi comprendre la décision de report des JO et affirmait que "les objectifs restent identiques" pour les Belgian Cats (l’équipe nationale féminine de basket) pour 2021, il reste à voir si Ann Wauters (photo à dr.) sera de la partie en 2021. La joueuse de renom international de 39 ans avait annoncé qu'elle prendrait sa retraite après les Jeux Olympiques de cet été.

"2021 voire 2022, ce serait trop loin pour Ann et ce serait peut-être la fin de carrière qu'elle ne désirait pas", avait déclaré lundi à Belga Jean-Pierre Delchef, le président de Basket Belgium. Entretemps, la basketteuse qui a déjà fait partie d’équipes en France, Russie, aux Etats-Unis et en Turquie, notamment, espère que les JO ne seront reportés que de quelques mois et pas d’une année entière.

Les plus consultés