Marcel Krijgsman, All Rights Reserved

Les banques alimentaires et les CPAS vont recevoir des moyens supplémentaires

Les banques alimentaires et les CPAS vont recevoir des moyens supplémentaires et des centres d'hébergement d'urgence vont être mis à la disposition des sans-abri.
Les ministres de l'Intégration sociale, Denis Ducarme (MR), et sa collègue chargée de la lutte contre la pauvreté, Nathalie Muylle (CD&V), ont annoncé jeudi qu'ils proposeraient au conseil des ministres de débloquer un montant de 286.000 euros pour le secteur de l'aide alimentaire afin de venir en aide aux acteurs de terrain.
 

Cette somme est destinée aux banques alimentaires belges, qui viennent chaque année en aide à près de 300.000 personnes éprouvant d'importantes difficultés financières.

"En temps normal, les invendus de la grande distribution représentent 60% de la marchandise distribuée par les banques alimentaires", ont expliqué M. Ducarme (MR) et Mme Muylle (CD&V) dans un communiqué conjoint.

"La situation des personnes précarisées doit continuer à nous mobiliser. Dans un contexte où les acteurs de terrain sont confrontés à une baisse importante des invendus de la grande distribution et à la fermeture de certains points de distribution, nous avons débloqué un premier budget de 286.000 euros", a souligne Denis Ducarme.

La ministre de la Lutte contre la pauvreté, Nathalie Muylle, a par ailleurs souhaité octroyer une subvention de 652.050 euros pour prolonger le fonctionnement du centre d'hébergement d'urgence hivernal de la rue de Trèves à Bruxelles jusqu'au 31 mai.

"Alors que de nombreux refuges ferment leurs portes, les personnes sans-abri de la capitale pourront bénéficier d'un lieu pour se confiner, conformément aux mesures visant à limiter la propagation du coronavirus", a expliqué la ministre CD&V.

Elle a en outre décidé d'accorder une subvention totale de 200.000 euros aux villes de Gand, Anvers, Liège et Charleroi "afin de favoriser la mise en place de lieux où les sans-abri malades pourraient être logés de manière sûre et isolée".

Les sociétés de services alimentaires se mobilisent aussi pour le secteur des soins

Les sociétés de services alimentaires, telles que Compass et Sodexo, ont décidé de se mobiliser aussi pour le secteur des soins en cette crise de coronavirus.

Le traiteur Gourmet Invent, filiale de la société de services alimentaires Compass Group Belgium, a ainsi annoncé transformer sa cuisine centrale de Gand en une cuisine d'urgence, alors que la demande alimentaire augmente de façon exponentielle dans le secteur des soins.

"En ce moment, toutes nos cuisines Medirest dans le secteur des soins fonctionnent à plein régime", a déclaré Bart Matthijs, managing director de Compass Group Belgium. "Nous avons encore environ 450 employés qui travaillent chaque jour pour fournir des repas au personnel de soins et aux clients dans les hôpitaux et les maisons de repos partout dans le pays."

La nouvelle cuisine d'urgence pourra produire jusqu'à 1.000 repas par jour, qui seront livrés à partir de vendredi. "Il est important que le personnel soignant soit également pris en charge, qu'ils puissent obtenir un repas copieux et sain pendant les quelques pauses qu'ils ont encore", explique Bart Vandendooren, general manager de Gourmet Invent.

Quant à Sodexo, le groupe dispose d'un "certain nombre de cuisines centrales tout à fait opérationnelles pour couvrir toutes les demandes", souligne l'entreprise.

Tous les restaurants se sont transformés en comptoir take-away de repas pour le personnel des hôpitaux et maisons de repos, souligne encore Sodexo qui se dit prêt à "affronter les situations comme l'absence de personnel ou l'augmentation de charge jusqu'au pic de patients".

Le personnel d'autres secteurs d'activités dont la charge de travail a diminué, renforce par ailleurs aussi les équipes du secteur des soins de santé. La chef Isabelle Arpin ("Isabelle Arpin" à Ixelles) collabore par ailleurs depuis ses cuisines à la distribution de repas vers l'hôpital Erasme.

Sodexo est prestataire de catering dans environ 30 hôpitaux en Belgique, livrant environ 6.500 personnes par jour, pour un total de 1.000 collaborateurs répartis sur les différents sites.

Les plus consultés