Du kit de test à domicile à la plateforme pour artistes : des entrepreneurs se concertent pour contrecarrer le virus

Le monde des technologies et des start-ups belges organisait ce week-end du 27 au 29 mars un hackathon baptisé "Hack the crisis" pour faire face à la crise, inspiré d’initiatives similaires dans le monde. Différentes équipes ont collaboré, à distance, sur de vastes problèmes économiques et sociaux qui sont tous liés à la crise du coronavirus. Des dizaines de solutions ont ensuite été proposées pour aider des citoyens et entrepreneurs dans la lutte contre le Covid-19.

Plus de 600 personnes de sept fuseaux horaires différents, réparties en 36 équipes, ont cherché des solutions aux défis que pose la crise du coronavirus pour les soins de santé, l'enseignement, la continuité des entreprises, la logistique et le bien-être. Parmi elles, 250 participants ont pris part à l'événement de bout en bout, du vendredi au dimanche.

Les dix meilleures idées ont été présentées lors d'un webinaire (séminaire interactif via internet) diffusé sur Youtube. Le projet lauréat est le 'corona home test kit', pour lequel a été développée une plateforme en ligne où la population peut acheter des kits de test. Les consommateurs peuvent ensuite effectuer l'examen à la maison, partager les résultats et enfin consulter les résultats anonymes.

D'autres solutions, avec des prototypes, ont vu le jour: une plateforme pour trouver des enseignants adaptés; un boîtier qui permet aux personnes âgées de lancer, en appuyant sur un seul bouton, une conversation vidéo avec leur famille ou leurs amis sur leur télévision, ou encore une plateforme pour les artistes afin d'organiser des flux en direct pour leurs fans.

Un prix de 25.000 devant servir à développer les solutions était à la clé pour les dix meilleures équipes. Les participants ont été assistés par plus de 80 mentors, dont l’écrivaine et musicienne flamande Ellen Schoenaerts.

Les organisateurs se sont dit étonnés par la qualité des solutions proposées en seulement deux jours de réflexion. L’initiative a également bénéficié d’un soutien politique, plus particulièrement de la Commission européenne et du gouvernement flamand, notamment via la plateforme Vlaanderen Helemaal Digitaal. C’est d’ailleurs le ministre-président Jan Jambon qui a clôturé la première édition du hackathon.

Si vous souhaitez proposer d’autres solutions à la crise, vous pourrez-le faire pendant le week-end pascal des 9 au 12 avril. Il s’agira alors d’un hackathon international.

Les plus consultés