Lieven Crombez

Il utilise une grue pour qu'une petite-fille puisse saluer son grand-père

L’idée était audacieuse : utiliser une grue pour permettre à une petite-fille de dire bonjour à son grand-père confiné dans sa chambre au deuxième étage de la maison de repos à cause du coronavirus. Mais la police n'a pas apprécié et le grutier a reçu un avertissement.

Les temps sont durs pour les résidents en maison de retraite en cette période confinement suite à la crise du coronavirus. Les visites sont quasi impossibles ou très strictement réglementées. Mais dans cette maison de retraite de Torhout (Flandre occidentale), les petits-enfants ont réussi un véritable exploit pour pouvoir saluer leur grand-père.

Installée dans une cage suspendue dans le vide, la petite-fille Anne-Sophie a été hissée jusque devant la fenêtre de son grand-père au deuxième étage de la maison de repos. La famille avait également confectionné une bannière avec des mots d'amour pour le grand-père. "L'intention était de lui donner du courage, car il nous manque énormément", explique Lieven Crombez, grutier et membre de la famille.

Cette visite de haut niveau a été très appréciée par l’intéressé mais moins par le bourgmestre de la ville Kristof Audenaert. Il a remarqué que les choses étaient de plus en plus mouvementées dans cette maison de repos. "La semaine dernière, c’était un joueur de cornemuse et à présent une grue. Tout cela est très sympathique, mais je tiens à souligner que cette visite avec une grue ne relève pas des déplacements essentiels". Le bourgmestre appelle donc les familles à communiquer avec les résidents de la maison de repos, notamment par le biais de la vidéo.

La police a donné un avertissement au grutier. Car pour pouvoir installer une grue, il faut en principe une autorisation.