Jeugdwerk Kras

L’organisation anversoise Kras livre des colis de jeux à 600 enfants défavorisés

Pour les familles qui vivent dans l’indigence, le confinement général est d’autant plus difficile à supporter, souligne l’organisation anversoise d’animation pour jeunes Kras. "Ces enfants sont à la maison et réclament des activités à faire à l’intérieur, mais dans beaucoup de familles défavorisées il y a peu de jeux de société ou de matériel de bricolage". Kras a donc décidé de livrer chaque semaine - aussi longtemps que durera la quarantaine généralisée - des paquets gratuits de jeux au domicile de 600 enfants qui vivent dans la pauvreté. La première livraison avait lieu ce mercredi (photo).

En temps normal, Kras organise à Anvers toutes sortes d’activités pour les enfants. Parmi ceux-ci, il y a de nombreux enfants défavorisés. Ils ont besoin de détente, mais ne trouvent souvent pas dans leur famille de jeux de société, de matériel de bricolage, d’ordinateur, tablette ou de connexion internet.

Kras a donc décidé de livrer chaque semaine près de 600 paquets de jeux aux familles les plus démunies. Une initiative de solidarité parmi tant d’autres en Flandre en cette période de confinement, qui pèse souvent encore plus lourd pour les familles défavorisées.

"Les paquets contiennent des jeux, des missions à effectuer chaque jour de la semaine", indique Dieter Daniëls de l’organisation anversoise. "Les enfants y trouvent aussi tout le matériel dont ils ont besoin, comme de la colle, des ciseaux, des crayons de couleur, du papier. Les enfants auxquels sont destinés ces paquets n’ont en effet pas à la maison le matériel de base. Nous avons déjà remarqué lors d’autres activités que nous organisons que ce groupe d’enfants reste à l’écart. Notre initiative s’adresse donc spécifiquement à eux".

Les premiers paquets ont été distribués ce mercredi au domicile de 600 enfants. L’organisation d’animation pour les jeunes envisage aussi de vendre des paquets de jeux. Avec l’argent ainsi récolté, elle pourra financer les paquets pour les familles démunies.