Belga

Le roi Philippe et le président chinois Xi Jinping se concertent à propos de matériel médical

Le roi Philippe s'est entretenu ce jeudi une vingtaine de minutes par téléphone avec le président chinois Xi Jinping, a indiqué le Palais dans un communiqué. En cette pandémie de coronavirus, les deux pays sont très proches, notamment en ce qui concerne l’approvisionnement de la Belgique en matériel médical venant de Chine. Le roi et le président ont également parlé de la collaboration de leurs pays à la recherche de traitements.

Les deux chefs d'Etat ont évoqué l'évolution de la pandémie du coronavirus ainsi que la disponibilité de matériel médical et la recherche de vaccins et de traitements. Le souverain belge a remercié son interlocuteur pour la coopération avec la Chine dans la gestion de la pandémie et pour les dons de matériel médical en provenance de Chine.

Il a été convenu de renforcer les liens entre les instances responsables des deux pays, en particulier en ce qui concerne l'approvisionnement de matériel médical, selon le communiqué du Palais. Les deux hommes ont aussi évoqué l'importance de la coopération bilatérale dans la recherche, compte tenu de l'excellence des deux pays dans le domaine biomédical.

La situation des nombreux étudiants et résidents chinois présents en Belgique a également été abordée lors de la conversation téléphonique d’une vingtaine de minutes.

Le Palais royal a aussi tenu à souligner la fascination du roi Philippe pour la Chine. Le tout premier chef d’Etat à rendre une visite officielle à la Belgique après l’accession de Philippe au trône a d’ailleurs été le président Xi Jinping, du 30 mars au 1er avril 2014.

Un an plus tard, Philippe de Belgique rendait une visite officielle à la Chine (photos), en juin 2015. Il avait alors notamment visité la ville de Wuhan, qui a été si lourdement touchée par l’épidémie du coronavirus au début de cette année.

Belga

Brussels Airport accueille une compagnie cargo chinoise

L’aéroport de Zaventem rapporte pour sa part ce jeudi que la compagnie cargo chinoise Suparna est désormais active à Brucargo, la division fret de Brussels Airport. Un Boeing 747F de l'entreprise basée à Shanghai effectuera des vols de et vers la Belgique trois fois par semaine (Nanjing - Zhengzhou - Bruxelles - Moscou - Nanjing).

Brussels Airport se félicite que Suparna puisse venir renforcer ses opérations de fret. Dans le contexte de la crise sanitaire et économique liée au coronavirus, ces activités sont en effet plus que jamais importantes pour l'économie et les services de santé en Belgique, insiste l’aéroport.

"En maintenant ouvertes les liaisons aériennes avec le monde entier pour le transport de produits pharmaceutiques, de fournitures médicales et de toutes sortes de livraisons différentes, nous luttons contre le coronavirus", soutient l'aéroport.

Suparna, autrefois appelée Yangtze River Express, a déjà volé vers Zaventem dans le passé. La compagnie avait cependant quitté l'aéroport bruxellois début 2017, en raison des amendes infligées par la Région bruxelloise aux avions trop bruyants.