Covid-19: UZ et KU Leuven s'associent pour une nouvelle recherche

Des chercheurs et médecins de l’Université de Louvain (KU Leuven) et de l'hôpital universitaire de Louvain (UZ Leuven) unissent leurs forces dans le cadre d'une nouvelle étude à grande échelle sur le coronavirus et la maladie du Covid-19. L'équipe médicale va tester des médicaments antiviraux et le profilage immunitaire sur des patients, indiquait vendredi l'UZ Leuven.

L'UZ et la KU Leuven s'associent dans l'espoir de réussir à comprendre les mécanismes ainsi que les effets sur l'homme du nouveau coronavirus et testeront ensemble des traitements curatifs sur les patients. Avec près de 160 patients infectés dans l'unité spéciale Covid-19 et une cinquantaine de patients au niveau de l'unité de soins intensifs, vendredi, l'UZ Leuven estime pouvoir mener des études cliniques scientifiquement pertinentes au niveau international.

Une première partie de la recherche se concentre sur les médicaments antiviraux chez les patients non intensifs qui combattent eux-mêmes le virus. Des chercheurs de l'institut Rega de Louvain (recherche médicale), sous la direction du professeur Johan Neyts, ont identifié en laboratoire plusieurs molécules qui ralentissent le Covid-19. Des études cliniques devront maintenant déterminer si les patients à qui l'on administre un tel médicament se rétablissent plus rapidement et ont moins de chances de se retrouver en soins intensifs.

Cette étude a été baptisée Dawn (Direct Antivirals Working Against nCoV). La deuxième partie de la recherche est axée sur le système immunitaire des patients en soins intensifs. On leur administre également des médicaments anti-inflammatoires qui amoindrissent temporairement le système immunitaire. Pour cela, le profil immunitaire du patient doit être connu.

C'est ce que devrait déterminer rapidement une étude baptisée CONTAGIOUS, à l'aide d'un équipement de haute technologie. Le financement des études provient des fonds de recherche propres de l'UZ et de la KU Leuven, ainsi que de l'argent donné par des mécènes à un fonds spécifique créé récemment.

© VRT