L’Université de Hasselt est la première du pays à organiser des examens à distance

L'UHasselt est la première université de Belgique à organiser des examens à distance alors que la crise sanitaire du nouveau coronavirus empêche la tenue d'interrogations classiques sur le campus. Les étudiants sont évalués soit oralement par vidéoconférence, soit par écrit via un questionnaire en ligne, a indiqué l'UHasselt à la VRT.

"Nous sommes la seule université à organiser des examens à grande échelle. Un examen avec deux cents étudiants a déjà eu lieu ce lundi", explique Elly Van de Velde, directrice des formations. L'Université de Hasselt organise des examens à livre ouvert, des épreuves orales par vidéoconférence, des discussions autour de documents, ainsi que des questionnaires à choix multiples.

Les professeurs et assistants surveillent les différents groupes d'étudiants via webcam. L'établissement précise qu'il travaille avec une attestation sur l'honneur.

"Les étudiants doivent par exemple répondre à des questions en ligne en un temps très limité, de sorte qu'ils ne puissent pas rechercher les réponses dans leurs notes. Pendant les examens oraux, une des questions se fait à livre ouvert. Lorsqu'ils la préparent, ils doivent toutefois se filmer et transmettre ensuite cet enregistrement afin qu'il puisse être vérifié", explique Elly Van de Velde.

L'Université de Hasselt comprend la seule faculté de Droit en Belgique qui fonctionne selon un système de quartiles. Les cours du troisième quartile viennent donc tout juste de se terminer et des examens sont organisés. Les étudiants en droit sont donc les premiers confrontés à cette nouvelle formule d'interrogations.

L'établissement laisse toutefois la possibilité aux étudiants de reporter leurs examens au mois de juin, mais 90% d'entre eux ont indiqué vouloir déjà les passer maintenant.

Les autres universités du pays sont également à la recherche des meilleures formules pour faire passer les examens à leurs étudiants, tout en espérant que le confinement prendra fin assez tôt que pour pouvoir organiser les épreuves dans leurs bâtiments. Le 20 mars dernier, les cinq universités flamandes annonçaient déjà avoir décidé de donner cours de manière numérique jusqu'à la fin de l'année académique.

Getty Images