Le cap des 2.000 décès dus au Covid-19 franchi, mais le nombre d’hospitalisations diminue

La Belgique compte ce mardi un total de 2.035 décès liés à une contamination au nouveau coronavirus, ont indiqué le service public fédéral Santé publique et le Centre de crise lors de leur bulletin quotidien. Il s'agit d'une forte augmentation de 403 morts supplémentaires, qui s'explique par la notification de 241 décès dans des maisons de repos en Flandre, survenus entre le 1er et le 4 avril. Le nombre de patients admis dans les hôpitaux continue par contre à baisser légèrement.

Quelque 314 personnes ont été admises à l'hôpital ces dernières 24 heures, ce qui porte le total des hospitalisations dans le pays à 9.007 depuis le début de la crise, et 171 patients l'ont quitté depuis lundi (soit 4.157 patients guéris au total). Le nombre des nouvelles hospitalisations continue donc à baisser lentement.

Dès lors, 6.012 lits sont occupés à l'hôpital par des personnes atteintes du Covid-19, dont 1.260 en soins intensifs (où le chiffre a progressé de trois unités en 24 heures). Parmi elles, 999 nécessitaient une assistance respiratoire et 38 autres une assistance à la fois cardiaque et respiratoire.

Sur les dernières 24 heures, 1.380 cas de Covid-19 ont été confirmés (43% en Flandre, 53% en Wallonie et 4% à Bruxelles), ce qui porte à 22.194 le nombre total de contaminations avérées dans le pays depuis le début de l'épidémie. La Flandre prend à son compte 58% de tous ces cas, contre 29% pour le sud du pays et 11% dans la capitale. Cette donnée ne reflète toutefois pas le nombre exact de personnes contaminées, l'entièreté de la population n'étant pas testée.

La capacité de test a cependant considérablement augmenté ces derniers jours - plus de 80 000 tests ont déjà été effectués, ont souligné le Centre de crise et le SPF Santé publique.

Nicolas Maeterlinck

Plus de 240 décès dans les maisons de repos en Flandre

Les 241 décès survenus dans des maisons de repos en Flandre ces derniers jours (entre le 1er et le 4 avril) n'ont été intégrés dans les statistiques que ce mardi, parce qu’ils sont signalés avec un peu de retard. C’est ce qui explique le nombre particulièrement élevé de décès (403) rapportés ce mardi par les experts.

Ces décès en maisons de repos et soins flamandes sont pour une part suspectés d'être liés au coronavirus, mais les diagnostics ne sont pas toujours possibles, a précisé Emmanuel André, le porte-parole interfédéral Covid-19. D’après le virologue Steven Van Gucht, le décès survenus dans les maisons de repos concernent la plupart du temps des personnes âgées de 85 ans et plus, qui souffraient déjà d’autres problèmes de santé.

Depuis le 6 avril, les décès survenus dans les maisons de repos en Flandre sont ajoutés systématiquement mais avec un délai de 2 jours. Ceux des maisons de repos en Wallonie et à Bruxelles étaient par contre déjà inclus dans les rapports quotidiens précédents.

"Probablement déjà 619 décès dans les maisons de repos de Flandre"

Interrogé par vidéoconférence ce mardi après-midi en commission du Parlement flamand, le ministre régional du Bien-être Wouter Beke précisait que le nombre de décès dus au coronavirus dans les maisons de repos et/ou de soins en Flandre s'élève probablement déjà à 619.

Le ministre Beke a ajouté que le personnel et les résidents de 55 de ces institutions allaient être testés, en plus d'un échantillon de test dans 30 autres centres.

Quelque 20.000 kits de test devraient être distribués dans les maisons de repos et de soins de Flandre, dès qu'ils seront disponibles, avait déjà indiqué Wouter Beke (photo archives) lundi soir à la VRT. 

Les plus consultés