James Arthur Photography

Un bourgmestre néerlandais prie les touristes belges de ne pas traverser la frontière

Le bourgmestre de la commune néerlandaise de Hulst, située dans la province de Zélande (photo), demande aux touristes belges de rester à l'écart des polders de sa commune. Un grand nombre de Belges ont traversé la frontière ces derniers jours pour des balades ou promenades à vélo. "Ce n'est pas autorisé", affirment en chœur les bourgmestres des communes belges de Beveren, Saint-Gilles-Waes et Stekene (Flandre orientale).

Les bourgmestres néerlandais et belges appellent tous les touristes des deux pays à vélo, à VTT et à pied à ne pas franchir la frontière belgo-néerlandaise. Ils prient chacun de respecter les mesures de confinement.

"Restez autant que possible à la maison. Si vous prenez une bouffée d'air frais, respecter 1,5 mètre de distance", écrivent-ils dans un appel commun. "Ne partez pas en groupe et restez dans les environs" de votre domicile.

La Fondation "Het Zeeuwse Landschap", qui gère l'entretien des espaces naturels de la région, a dû agir dimanche en raison d'un trop grand nombre de promeneurs dans les forêts à la frontière belgo-néerlandaise qui ne respectaient pas la distanciation sociale. Certains auraient même voulu faire un barbecue dans la forêt et tentaient de traverser la frontière par les sentiers forestiers.

Les polices néerlandaise et belge tiennent désormais des contrôles plus stricts, y compris le long d'anciennes voies de contrebande. Les contrevenants risquent une amende.