Louvain possède maintenant une Place Jeanne Devos

La ville de Louvain (Brabant flamand) a renommé la place Beneden (photo), située daqns la commune de Kessel-Lo, en l'honneur de la religieuse Jeanne Devos. Elle vient de l’annoncer ce mercredi. La ville brabançonne flamande poursuit ainsi sa volonté de féminiser les noms de ses rues, alors que pour l'instant seuls 3% d'entre elles sont nommées en l'honneur d'une femme.

"Nous pensons qu'il est important que des modèles féminins soient présents dans les rues de Louvain", a déclaré l'échevine en charge de l'Égalité des chances, Lies Corneillie (Groen). Le choix du nom de Jeanne Devos est plutôt inédit car la religieuse est toujours en vie. Elle a 85 ans.

Or, "le décret impose que seules les personnes décédées peuvent donner leur nom à une rue. Mais pour la sœur Devos, j'ai voulu agir autrement. La place Beneden garde son nom officiel mais on lui ajoute un deuxième nom", explique Dirk Vansina (CD&V), échevin des Travaux publics.

Née à Kortenaken, en Brabant flamand, Jeanne Devos a rejoint en 1958 les Sœurs Missionnaires du Cœur Immaculé de Marie et a travaillé en Inde à partir de 1963. Elle a également fondé en 1985 le National Domestic Movement, pour aider les travailleurs à domicile, qui étaient encore soumis à l'esclavage à l'époque.

Ce mouvement s'efforce à donner une place légitime à ces travailleurs dans la société grâce à des salaires et du temps de travail protégés, ainsi qu'en assurant des conditions de travail sûres. Il vise aussi à protéger ces travailleurs de l'exploitation et de l'abus, et à mettre un terme au travail des enfants. Le mouvement compte désormais deux millions de membres et a considérablement amélioré le sort de millions de travailleurs à domicile.

En 2010, Jeanne Devos (photo) a été nommée citoyenne d'honneur de Louvain, et en 2005 elle a fait partie des nommés pour le prix Nobel de la Paix.