283 nouveaux décès en 24 heures, mais le nombre d’hospitalisations continue à diminuer

Les hôpitaux belges ont accueilli 459 nouveaux patients atteints du coronavirus au cours des dernières 24 heures, pour un total de 5.590 personnes hospitalisées dans ce contexte, a indiqué ce jeudi midi le centre de crise du service public fédéral Santé publique. En outre, 283 nouveaux décès sont à déplorer, ce qui porte le nombre total de décès dus au Covid-19 en Belgique 2.523.

Comme la veille, il y a eu davantage de sorties de l'hôpital (483) que d'entrée (459), a indiqué le virologue Emmanuel André lors du point presse quotidien sur le bilan de la pandémie en Belgique. Actuellement, 1.285 personnes sont en soins intensifs (+9), dont 992 nécessitent une assistance respiratoire.

"La pression sur les soins intensifs reste grande et pourrait encore s'intensifier au cours des prochains jours", a commenté le virologue Steven Van Gucht. Sur les 283 décès depuis mercredi, 135 patients ont perdu la vie en Flandre, 109 en Wallonie et 39 à Bruxelles. 116 personnes diagnostiquées sont décédées dans les hôpitaux, a précisé Emmanuel André.

En tout, 2.523 décès dû au nouveau coronavirus ont été comptabilisés en Belgique depuis le début de la crise du Covid-19.

Au cours des dernières 24 heures, 4.300 tests ont été réalisés, qui se sont révélés positifs pour 1.580 personnes. Depuis mi-mars, 24.983 personnes ont été diagnostiquées positives avec un test de laboratoire.

Les virologues précisaient également que 1.569 tests ont été effectués dans des maisons de repos et soins. Le nombre de ces tests au sein des résidents fragilisés et de leur personnel devrait augmenter quotidiennement, afin d’atteindre le chiffre de 20.000 tests réalisés d’ici quelques jours. Ces tests font partie notamment du plan d’urgence pour les maisons de repos et de soins en Flandre, élaboré sous la tutelle du ministre du Bien-être Wouter Beke.

Visite du roi Philippe à l'hôpital universitaire de Jette

Le roi Philippe (photo) s'est rendu à l'hôpital universitaire de Jette (UZ Brussel) mardi afin d'encourager le personnel soignant pour son travail quotidien dédié à la lutte contre le Covid-19. Il a pu bénéficier d'une visite guidée des différents services non-Covid-19 et a longuement remercié les soignants.

La visite du roi Philippe a démarré au sein de l'unité des soins intensifs où le chef de service a présenté une pièce nouvellement aménagée et destinée à la prise en charge des enfants. Le Roi a également reçu une démonstration du fonctionnement d'un respirateur. Il a ensuite rencontré plusieurs médecins et infirmières qui lui ont fait part de leur travail intense et de l'impact que ce dernier a sur eux. Le souverain a salué leurs efforts quotidiens et exprimé sa reconnaissance pour les soins que le personnel soignant prodigue tous les jours.

La visite a également permis au roi Philippe de constater que la solidarité est bien présente au sein de l'hôpital. Deux laboratoires de la faculté de médecine du campus de l'UZ ont été transformés en ateliers de couture où 45 personnes fabriquent des masques buccaux et des blouses.

Le souverain a visiblement été impressionné par la transformation qui s'est opérée à l'UZ Brussel depuis le début de l'épidémie. En effet, le service des urgences a été doublé.

"La visite du Roi représente deux choses importantes. Tout d'abord, c'est un signe de reconnaissance pour le formidable travail effectué par nos 3.800 collaborateurs", a souligné Marc Noppen, le directeur de l'UZ Brussel. "Et deuxièmement, la visite prouve que les hôpitaux sont toujours des lieux sûrs. Les gens ne doivent pas avoir peur de venir à l'hôpital ou d'appeler le médecin généraliste, afin de ne pas retarder les soins nécessaires. La visite a donc également une valeur symbolique", a conclu Marc Noppen.