Baisse des transactions immobilières, ING s’attend à une baisse des prix de 2%

Le marché immobilier, également touché par le crise du coronavirus, verra le nombre de transactions baisser et accusera dès lors une baisse des prix de 2% en 2020, prédit la division d'analyse économique et financière d'ING Belgique.

Si les mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus entraînent une forte baisse du nombre de transactions à court terme, l'intérêt a également substantiellement baissé. Le nombre de visites sur les sites de recherche de biens immobiliers par les Belges a diminué de moitié, révèle la banque.

"Nous nous attendons à ce que le nombre de transactions se rétablisse relativement rapidement, mais étant donné le nombre élevé de transactions en 2019 en raison de l'abolition annoncée du bonus logement en Flandre, le nombre de transactions en 2020 sera inférieur au niveau de 2019", souligne ING.

Qui dit décroissance des revenus, dit également effet négatif sur la capacité d'emprunt. La banque attend dès lors une faible évolution des taux d'intérêt hypothécaires et donc une baisse des prix de l'immobilier, de l'ordre de 2% en 2020.

ING prévoit toutefois que "le marché immobilier restera attractif pour les investisseurs et que la confiance bien ancrée des Belges dans la stabilité du marché immobilier ne sera pas entamée".

Depuis le 13 mars, plus aucune nouvelle procédure de vente ne peut être organisée. En revanche, les procédures de vente en cours peuvent être menées à leur terme.