Hilde De Windt

Le ramadan subira aussi des restrictions liées au coronavirus

Le ramadan commence vendredi prochain, mais comme pour toute la société, le coronavirus aura également un impact sur les habitudes et traditions des musulmans durant leur mois de jeûne.

Dans le Limbourg, où vit une importante communauté turque, les mosquées resteront fermées. Aucun invité ne pourra en outre être reçu la nuit tombée, lors de la rupture du jeûne. 

"Il va un peu falloir s’habituer", indique Erkan Konak, président de la mosquée Selimiye de Heusden-Zolder. "La solidarité et l’ambiance agréable n’y seront pas cette année, car il faudra célébrer ça individuellement chez soi. C’est dommage, mais nous allons certainement respecter les recommandations", poursuit-il. 

"Les mosquées resteront fermées, mais il est possible de prier et jeûner dans la sphère privé. Il se peut aussi que les imams fassent parvenir aux gens le sentiment de solidarité via des vidéos en streaming", précise Erkan Konak.

Les plus consultés