Getty Images

La Flandre offre des tablettes aux maisons de repos pour que les résidents puissent contacter leurs proches

Le gouvernement flamand a dégagé 375.000 euros pour soutenir la distribution de tablettes informatiques dans les maisons de repos afin que leurs résidents puissent entrer en contact visuel avec leurs proches. L’annonce a été faite par les ministres de la Santé Wouter Beke (CD&V) et des Affaires intérieures Bart Somers (Open VLD) alors que la Flandre a décidé jeudi de ne pas permettre de visites dans les centres de soins de santé, malgré la nouvelle mesure prise par le Conseil national de sécurité.

La mesure des autorités flamandes vise à lutter contre la solitude des personnes âgées confinées dans ces institutions fermées aux visiteurs en raison de la crise du coronavirus. 

"Les tablettes seront fournies avec des manuels simples, une aide téléphonique et une boîte mails afin que les résidents aient besoin d'aussi peu d'assistance que possible pour visualiser et écouter le message numérique de leurs proches", expliquent Wouter Beke et Bart Somers dans un communiqué. "Ce n'est pas la même chose qu'une vraie visite, mais de cette façon, nous essayons de lutter autant que possible contre la solitude des résidents, sans mettre en danger leur santé ni celle du personnel", précisent-il.

L'initiative vient de la multinationale Deloitte (consultance), de l'entreprise sociale Close The Gap (lutte contre la fracture numérique) et de l'université VUB. Des tablettes déjà utilisées seront remises à jour et d'autres seront achetées neuves. Les citoyens, eux, peuvent participer via le site www.virtualhugs.net.