La province d’Anvers veut subsidier des écoles d’été pour rattraper les retards d’apprentissage

Avec la suspension des cours due à la pandémie du coronavirus, certains élèves accumulent un sérieux retard d’apprentissage. Pour remédier à la situation, la province d’Anvers entend subsidier l’organisation d’écoles d’été, destinées aux enfants âgés de 4 à 14 ans. 

La province désire accorder un soutien financier aux administrations locales et aux associations afin qu’elles puissent organiser ces cours durant les vacances. 

"Nous voulons utiliser cette période de congé pour stimuler l’apprentissage durant les vacances d’été", indique Kathleen Helsen, de l’administration provinciale anversoise. "L’attention ira plus particulièrement aux élèves qui ont du mal à apprendre de nouvelles matières par leurs propres moyens. Nous travaillerons également le plus possible avec les organisations qui veulent nous prêter main forte", précise-t-elle. 

La province d’Anvers espère que grâce à ces subsides, davantage de parents trouveront une école d’été dans leur quartier. La proposition sera présentée la semaine prochaine au conseil provincial.