2018 Jorge Luis Alvarez Pupo

Le meilleur nageur belge, Pieter Timmers, ne participera pas au JO de Tokyo en 2021

Après sa médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Rio, Pieter Timmers avait hésité à prolonger sa carrière en natation. Le Limbourgeois avait alors décidé d'encore participer aux Jeux de Tokyo mais leur report d'un an en raison du coronavirus est de trop pour lui. Le vice-champion olympique du 100m nage libre arrêtera donc sa carrière à la fin de l'année, surtout pour des raisons familiales.

Prochainement, le nageur de 32 ans va quitter Anvers, où il s'entraîne à la piscine du Wezenberg, pour s'installer à Humbeek dans le Brabant flamand avec sa femme Elle De Leeuw et leur fille Jutta.

"Nous avions tout parfaitement prévu. L'été dernier, nous avions acheté une maison à Humbeek pour nous rapprocher de la famille de mon épouse. Entretemps, notre maison à Anvers a aussi été vendue car plus rien ne nous retenait là-bas après les Jeux", a expliqué Timmers. "Depuis janvier, notre fille va à l'école à Humbeek. Ces derniers mois, c'était très compliqué de faire les aller-retours pour aller la chercher à l'école. C'était impensable de continuer de la sorte pendant un an jusqu'aux prochains JO." 

Ces dernières semaines, Ronald Gaastra, son entraîneur, et la fédération néerlandophone de natation ont demandé du temps pour essayer de trouver une solution. "Je trouve que c'est très bien qu'ils aient essayé mais c'était trop complexe. C'est pourquoi je reste sur ma position d'arrêter." 

Un dernier espoir avant la retraite

Le meilleur nageur belge a encore une dernière chance de se mettre en évidence lors de l'Euro de natation à Budapest. Prévu initialement en mai, il a été reporté à la deuxième partie du mois d'août. "J'espère qu'il pourra avoir lieu mais cela ne sent pas bon avec le coronavirus", a confié Timmers qui n'a jamais remporté une médaille en individuel à l'Euro. 

Le Limbourgeois est monté une seule fois sur le podium européen mais avec le relais. La faute notamment à des préparations perturbées par des soucis de santé. "J'ai eu de la malchance. Je suis souvent resté en bonne santé mais j'étais toujours touché une semaine ou un jour avant l'Euro. Malheureusement, cela fait partie d'une carrière." 

En automne, Timmers prévoit de prendre sa retraite après l'International Swimming League, une compétition par équipes qui regroupe les meilleurs nageurs de la planète. Il était déjà présent à la première édition l'année dernière. "Des discussions sont en cours et les contrats doivent encore être réalisés. Je pourrais alors me décider", a précisé Timmers. 

Après ces dernières courses, Timmers fera ses adieux à la natation. Il devra encore "s'entraîner" et habituer son corps à une vie sans sport de haut niveau. Cependant, une carrière d'entraîneur ne l'intéresse pas. "Je n'ai pas l'ambition de rester au bord de la piscine."