Covid-19 : 168 personnes décédées ces 24 dernières heures et 232 nouvelles hospitalisations

La Belgique a enregistré 168 décès au cours des dernières 24 heures. Il y a eu également 232 nouvelles hospitalisations et 138 personnes ont pu quitter l’hôpital, ont indiqué lundi le Centre de crise et le SPF Santé publique lors de leur point presse quotidien. "Nous avons peut-être dépassé le pic de cette vague de décès, mais pour garder cette courbe aussi plate que possible nous devons éviter au maximum une nouvelle circulation du virus" ont ajouté les virologues.

  • Au cours des dernières 24 heures, 168 personnes sont décédées suite à une infection au coronavirus dans notre pays. Parmi ce groupe, 103 personnes sont décédées dans des maisons de repos et 62 dans des hôpitaux. Trois personnes sont décédées ailleurs.
  • Depuis le début de la pandémie, un total de 5.828 décès ont été rapportés en Belgique, dont 47% à l'hôpital: 2.858 en Flandre (49%), 2.056 en Wallonie (35%) et 914 à Bruxelles (16%). Sur ce total, 2.716 sont des décès survenus à l'hôpital et ont été confirmés comme étant dus au nouveau coronavirus.
  • On a enregistré 1 487 nouvelles infections confirmées.
  • Au total, au moins 39 983 personnes ont contracté le virus dans notre pays.
  • Au cours des dernières 24 heures, il y a eu 232 nouvelles hospitalisations.
  • Il y a actuellement 4 920 patients atteints de coronavirus hospitalisés. Hier, pour la première fois depuis le 31 mars, ce chiffre est passé sous la barre des 5 000. Le pic pour les hôpitaux a donc été atteint le 6 avril : à cette époque, on comptait pas moins de 6 012 patients atteints du coronavirus.
  • Au total, il y a actuellement 1 071 patients aux soins intensifs, soit 10 de moins qu'hier. 760 personnes nécessitent une assistance respiratoire, soit 21 de moins qu'hier.
  • Depuis le 15 mars, 8 895 patients atteints du coronavirus ont pu quitter l'hôpital et ont été déclarés guéris. Au cours des dernières 24 heures, 138 personnes ont été autorisées à quitter l'hôpital.

"Il nous faut rester vigilants"

Au cours de la conférence de presse, le virologue Steven Van Gucht a aussi montré un nouveau graphique avec un nouveau type de courbes, réalisé par l’université de Hasselt (voir graphique ci-dessous).

La première courbe montre ce qui serait arrivé si nous n'avions pas pris de mesures de confinement le 14 mars et la deuxième ce qui serait arrivé si nous ne les avions pas prolongées le 16 avril. "Nous aurions vu alors une nouvelle forte hausse. C'est la raison pour laquelle nous devons rester vigilants. Pour que la courbe reste aussi plate que possible, nous devons réduire au maximum la circulation du virus. Nous pourrons alors relâcher les mesures avec plus de garantie. Nous devrons rester vigilants, nous pouvons le faire en réalisant un grand nombre de tests, en pistant nos contacts avec des personnes infectées, en isolant les personnes malades et en maintenant un certain nombre de règles de distanciation sociale".