BELGA

Covid-19 : 172 nouvelles hospitalisations en Belgique au cours des dernières 24 heures

La Belgique a enregistré 172 nouvelles hospitalisations dues au coronavirus au cours des dernières 24 heures, confirmant la tendance positive de moins de 200 nouvelles admissions journalières observée depuis plusieurs jours, ont indiqué le Centre de crise et le SPF Santé publique mardi, lors de leur point presse quotidien.

"Cela fait un certains nombre de jours que le nombre d'hospitalisations reste sous la barre des 200 personnes en Belgique ce qui constitue une signe positif" a déclaré Emmanuel André.

170 nouveaux décès ont été signalés au cours des dernières 24 heures des suite d'une infection au coronavirus. Cela porte le total à 5 998, ont rapporté les porte-parole interfédéraux lors de leur conférence de presse quotidienne. Parmi ces décès 106 ont eu lieu en Flandre, 36 en Wallonie et 28 à Bruxelles. 

Il y a eu 89 décès dans les hôpitaux et 80 dans les maisons de repos et de soins. Depuis le 12 avril, on constate une légère diminution du nombre de décès. Pour la première fois depuis le 18 mars, le nombre de nouvelles admissions à l'hôpital passe en dessous de 200, à 172.

Au total 4.976 personnes sont hospitalisées, dont 1.079 aux soins intensifs et 777 bénéficient d'une assistance respiratoire. 

Une nouvelle étude montre que la moitié des infections se produisent avant l'apparition des symptômes

Près de la moitié des infections au coronavirus survenant au cours d'un confinement tel que celui que nous connaissons actuellement se déclarent dans les deux premiers jours avant l'apparition des premiers symptômes. C'est ce qui ressort d'une étude que les porte-parole interfédéraux ont présentée mardi lors de leur point de presse quotidien. L'étude a récemment été publiée dans la revue médicale Nature Medicine.

Selon le virologue Steven Van Gucht, les chercheurs ont étudié comment les gens s'infectent les uns les autres pendant un confinement tel que celui que nous connaissons actuellement. En d'autres termes, tout en maintenant une distance physique suffisante et en restant à l'intérieur lorsqu'ils se sentent malades.

"Les chercheurs ont découvert que 44 % des infections se produisaient dans les deux premiers jours précédant l'apparition des symptômes. Le reste s'est produit alors que les gens se sentaient déjà malades", a déclaré Steven Van Gucht.
Ainsi, près d'une infection sur deux se produit avant l'apparition des symptômes. "Les chercheurs ont également montré que la contagion atteint un pic au tout début des symptômes. Nous excrétons ensuite la majeure partie du virus. Plus on est malade, moins il y a de production de virus".

Steven Van Gucht a donc insisté sur l'importance de s'isoler immédiatement et de rester chez soi dès que quelqu'un remarque qu'il a mal à la gorge ou qu'il tousse en se levant le matin. "C'est à ce moment-là que nous sommes les plus contagieux et que nous commençons à infecter les autres. Alors ne pensez pas que cela passera, que vous verrez demain ou que cela ne vous arrivera pas. Décidez immédiatement, restez chez vous et contactez votre médecin".

Les infections asymptomatiques sont les plus difficiles à prévenir. "Une stratégie possible est la recherche des contacts. Si une personne reçoit un message au téléphone ou d'un médecin lui disant qu'elle a été en contact avec une personne infectée et qu'elle est peut-être elle-même porteuse du virus, elle peut s'isoler chez elle au préalable. De cette façon, elle n'infectera personne dans les deux jours précédant l'apparition des premiers symptômes".