Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved

Enseignement de nouveaux contenus en Flandre: la situation "sous contrôle" pour quasiment toutes les écoles

Selon une enquête réalisée par l'Inspection scolaire flamande, les écoles du nord du pays ont répondu massivement de façon positive à l'appel à enseigner de nouvelles matières. Les résultats de l’étude ont été dévoilés ce jeudi par le ministre de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA), au Parlement flamand.

L'Inspection a mené des entretiens téléphoniques d'une moyenne de 48 minutes avec 222 écoles secondaires et 490 écoles fondamentales.

Il en ressort que les directions ont le sentiment d'avoir la situation sous contrôle à la quasi-unanimité. L'enseignement de nouveaux contenus à distance semble également bien se dérouler et, dans plus de 90% des cas, il était offert à tous les élèves.   

Vidéos et diffusion en ligne

Les écoles flamandes ont utilisé des vidéos faites par les enseignants dans l'enseignement fondamental (87% d'entre elles) et dans l'enseignement secondaire (94% d'entre elles).

Les cours ont aussi été dispensés en ligne, en donnant des tâches à réaliser, voire en demandant à l'élève d'étudier lui-même.   

Quasi tous les élèves atteints, sauf les plus pauvres

D’après l’enquête, la plupart des élèves ont pu être atteints directement par l'école. Neuf établissements sur dix ont pu toucher entre 80 et 100% d'entre eux.

Les élèves que l'école n'a pu atteindre étaient essentiellement issus de familles pauvres et qui ne parlent pas le néerlandais à la maison.

Les écoles interrogées ont exprimé leur soutien aux directives qu'elles ont reçues de l'administration. Les questions posées portaient principalement sur l'organisation de la fin d'année, concernant notamment les bulletins, les conseils de classe, ou encore les éventuelles contestations.