Ne pas utiliser l’eau du robinet pour les pelouses et voitures, en Flandre

L'association faîtière des entreprises flamandes de gestion de l'eau et d'égouttage Aquaflanders appelle ce vendredi les citoyens au nord du pays à ne pas utiliser l'eau du robinet pour arroser les pelouses et laver les voitures. Cet appel a été lancé alors que le niveau des eaux souterraines en Flandre est bas en de nombreux endroits. En Wallonie, "ce n'est pas d'actualité", a indiqué la Société wallonne des eaux (SWDE).

"Dans 36% des endroits, le niveau des eaux souterraines est très bas pour la période de l'année et dans 34 % des autres endroits, il est bas", explique le directeur d'Aquaflanders, Carl Heyrman. "Il n'a pratiquement pas plu ces six dernières semaines."

C'est pourquoi Heyrman souligne l'importance d'un usage prudent de l'eau du robinet. "Nous recommandons de l'utiliser le moins possible pour tout ce qui ne nécessite pas une eau potable de qualité."

Aquaflanders a néanmoins tenu à rassurer puisque "le niveau des cours d'eau dans lesquels l'eau est puisée est actuellement normal et les réservoirs sont remplis à pleine capacité. Les compagnies des eaux peuvent faire face à une grande période de sécheresse", a ajouté le directeur d’Aquaflanders.

La Société wallonne des eaux fera, elle, le point au début du mois de mai.

La vigilance rouge dans les réserves naturelles du Limbourg

La vigilance rouge est prolongée à cause de la sécheresse dans les forêts et réserves naturelles du Limbourg, annonçait jeudi soir le gouverneur de la province, gouverneur Michel Carlier.

L'Agence flamande pour la nature et les forêts (ANB) avait fait passer lundi les espaces naturels des provinces d'Anvers et de Limbourg de la vigilance orange à rouge. L'extrême sécheresse qui y sévit augmente en effet le risque d'incendie.

Les domaines ne sont pas fermés actuellement, mais il est fortement déconseillé de s'y rendre, souligne le gouverneur. Ce dernier précise que le vent a baissé, mais qu'il est "crucial qu'il recommence à pleuvoir".