ECCA, GreenX, Jansen Cleanrooms

Un conteneur mobile pour décontaminer rapidement des milliers masques

Les entreprises Laboratorium ECCA, Jansen Cleanrooms et GreenX ont développé un conteneur (photo) permettant de désinfecter rapidement (en six heures) et, selon elles, en toute sécurité, les masques FFP2 et FFP3, ce qui permet leur réutilisation. Le conteneur de décontamination baptisé "Clean Mask Decontamination Room" est en mesure de nettoyer 6.000 masques par jour (quatre lots de 1.500 masques), ont annoncé les entreprises ce dimanche.

L'installation entière se trouve dans un conteneur transformé (photo), qui nettoie 1.500 masques par cycles de six heures. Une unité de décontamination a déjà été installée sur le site de Laboratoire ECCA à Merelbeke (Flandre orientale) pour nettoyer des masques buccaux pour le secteur de la santé et l'industrie. Par exemple des masques envoyés par la Croix jaune et blanche.

L'installation mobile peut être installée et vérifiée n'importe où. Concrètement, une grande quantité d'équipements de protection utilisés y est suspendue dans un espace fermé, puis traitée avec un brouillard sec de peroxyde d'hydrogène.

Selon les trois entreprises, des tests ont déjà montré que 99,999% des bactéries, levures et champignons présents sont tués grâce à ce traitement. Il a en outre été démontré qu'après le nettoyage, les masques satisfont toujours aux exigences strictes du règlement européen 2016/425 en vigueur en la matière.

Cette technique est intéressante pour les grands hôpitaux, mais aussi pour des plus petits acteurs du secteur, pour lesquels les techniques existantes de stérilisation sont trop onéreuses. L’avantage de ce conteneur est de pouvoir traiter une grande quantité de masques en même temps et donc de réduire les coûts de l’opération.

A terme, les trois entreprises veulent aménager certainement vingt conteneurs de décontamination, indiquaient-elles à la VRT.

ECCA, GreenX, Jansen Cleanrooms