BELGA

Coronavirus: 113 décès supplémentaires, les admissions à l’hôpital au plus bas depuis la mi-mars

La Belgique a enregistré 127 hospitalisations, soit le plus faible total d'admissions depuis le 16 mars dernier, au cours des dernières 24 heures, ont indiqué lundi le Centre de crise et le SPF Santé publique lors de leur point presse quotidien. Dans le même temps, 93 patients ont pu quitter l'hôpital. Au total, 113 nouveaux décès ont été recensés.

Parmi les nouveaux décès, 62 ont été déplorés en Flandre, 39 en Wallonie et 12 en Région bruxelloise.

Il y a désormais 3.968 personnes hospitalisées (+11 par rapport à la veille) dont 903 en soins intensifs (+12). Parmi les patients hospitalisés, 600 sont actuellement ventilés.

Sciensano précise, dans son rapport épidémiologique, que les chiffres annoncés lundi ne peuvent être exactement comparés avec ceux annoncés la veille, "en raison d'un éventuel retard dans la déclaration des données et de petites corrections qui peuvent être apportées en permanence".

Au cours des 24 dernières heures, il y a eu 553 nouvelles contaminations sur les 6.229 tests réalisés: 281 en Flandre, 189 en Wallonie, 77 à Bruxelles et 6 dont le lieu de résidence est inconnu. Ce qui porte le total des contaminations depuis le début de la crise à 46.687 (pour 214.042 tests).

Depuis le début de la pandémie, un total de 7.207 décès ont été rapportés en Belgique, 46% dans les hôpitaux et 53% dans les maisons de repos.

"Première phase sous contrôle"

"La première phase, qui consistait à laisser les gens le plus possible à la maison, est pratiquement sous contrôle. On va pouvoir désormais entrer dans une nouvelle phase en levant certaines mesures", a précisé Steven Van Gucht, le porte-parole interfédéral.

"Voici les cinq principes de base: restez chez vous, surtout si vous êtes malades, lavez-vous régulièrement les mains, gardez une distance suffisante, limitez le plus possible vos contacts sociaux physiques et portez un masque dans les transports en commun et les espaces publics très fréquentés car on ne pourra pas toujours garantir une distance suffisante", rappelle-t-il.