Koen Geens confirme: "On n’arrivera pas à envoyer un masque à tout le monde d’ici le 4 mai"

Nous l’apprenions lors de la conférence du dernier Conseil national de sécurité : dès le 4 mai, le port du masque deviendra obligatoire dans les entreprises où la distance sociale est insuffisante, ainsi que pour les personnes de plus de 12 ans qui utilisent les transports en commun. Il avait également été annoncé que les autorités fédérales et régionales procureraient à chaque citoyen au moins un masque standard en tissu et deux filtres à y insérer. Il est toutefois désormais clair que les autorités ne parviendront pas à équiper tout le monde d’ici là.

"Mettre en place une production nationale à court terme, qui prévoit suffisamment de masques pour tous, n’est pas possible", a indiqué ce lundi le cabinent du vice-Premier ministre Koen Geens (CD&V).

L’appel d’offres, qui doit être lancé par le ministre de la Défense, Philippe Goffin (MR), n’a pas encore eu lieu. Selon le ministre Philippe De Backer (Open VLD), 12 millions de masques ont toutefois déjà été commandés.

De son côté, la ministre de l’Economie, Nathalie Muylle (CD&V) a indiqué que l’appel d’offres pour les filtres avait déjà été lancé. D’après Koen Geens, ces filtres devraient dès lors être livrés entre le 4 et le 20 mai.

"Entre-temps, il y a aussi d’autres options, comme par exemple réaliser son masque soi-même", indique encore le cabinet de Koen Geens. "Le port d’un foulard ou d’un bandana peut également servir", souligne-t-il.