VKA

Covid-19 entraine 123 nouvelles hospitalisations et 134 décès

La Belgique a enregistré 123 hospitalisations de personnes infectées par le nouveau coronavirus, au cours des dernières 24 heures, ont indiqué ce mardi le Centre de crise et le SPF Santé publique lors de leur point presse quotidien. Dans le même temps, 65 patients ont pu quitter l'hôpital.

Au total, 134 nouveaux décès ont été recensés au cours des 24 dernières heures. Parmi ceux-ci, 78 ont été déplorés en Flandre, 40 en Wallonie et 16 en Région bruxelloise. Des décès des dernières 24 heures, 67 ont eu lieu à l'hôpital, 64 dans une maison de repos et de soins. Dans ce dernier groupe, 80% a été confirmé par un test Covid-19.

Au total, 7.331 personnes sont décédées du nouveau coronavirus en Belgique depuis le début de l’épidémie, dont 46% à l'hôpital, 53% en maisons de repos, 0,3% à la maison et 0,4% à un autre endroit.

Il y a désormais 3.976 personnes hospitalisées, dont 876 en soins intensifs, soit 27 patients de moins que la veille. Parmi les patients hospitalisés, 566 sont actuellement ventilés (-34).

Au cours des 24 dernières heures, il y a eu 647 nouveaux cas confirmés d’infection (316 via les canaux habituels et 331 via les tests effectués en maisons de repos) sur les 6.162 tests réalisés. Quelque 215 cas ont été rapportés en Flandre, 306 en Wallonie et 117 en région-capitale. Ce qui porte le total des contaminations depuis le début de la crise à 47.334 (pour environ 220.000 tests au total).

AFP or licensors

"Ceci nous montre une tendance dans la bonne direction par rapport à celle que nous voulons obtenir, c'est-à-dire une diminution de l'utilisation des lits d’hôpitaux en général, et en soins intensifs en particulier. C'est quelque chose qui est fondamental à maintenir pour commencer un déconfinement, dès que possible, dans des bonnes conditions par rapport aux ressources hospitalières du pays", a souligné le nouveau porte-parole interfédéral Covid-19 Yves Van Laethem (photo), rappelant que "nous ne sommes pas tous égaux face à la maladie".

"Il faudra continuer à se protéger vis-à-vis d'un ennemi qui est invisible et qui restera invisible. C'est un virus qui peut nous entourer. Il ne faut pas avoir de fantasmes mais il ne faut pas non plus voir les choses de manière trop positive, en se disant que tout sera permis", a recommandé l'expert. Le professeur Steven Van Gucht, président du comité scientifique coronavirus, soulignait pour sa part qu’il faut continuer à protéger les citoyens les plus vulnérables face au virus, à savoir les seniors et les personnes souffrant de diabète ou de maladies pulmonaires, cardiaques ou rénales.