Retour à la Côte le 18 mai pour les secondes résidences, le 8 juin pour les locataires ?

Comme ils l’avaient annoncé samedi dernier, au lendemain de la réunion du Conseil national de sécurité, les dix bourgmestres des communes de la côte belge se sont concertés ce mercredi matin sur la reprise progressive du tourisme sur leur territoire, en toute sécurité sanitaire. Ils ont ensuite annoncé qu’ils souhaitent à nouveau accueillir les vacanciers locataires d'appartements dès le 8 juin. Les 10 maïeurs veulent aussi accepter à nouveau dès le 18 mai les propriétaires de seconde résidence. La confirmation de ces dates dépendra du feu vert des experts et du gouvernement fédéral pour les phases successives du déconfinement.

Les bourgmestres des stations balnéaires n'ont encore rien décidé de concret, mais ont discuté des grandes lignes de ce plan pour l’été. Ils veulent ainsi à nouveau accepter dès le 18 mai prochain les propriétaires de seconde résidence à la côte et les adeptes du camping. Les locataires d'appartements de villégiature seraient en ce qui les concerne à nouveau les bienvenus dès le 8 juin.

"Cela évidemment dans la mesure où le cadre fédéral le permet. Nous n'autoriserons pas ce qui n'est pas sécurisé. Il s'agira certainement de progresser en plusieurs phases", a affirmé le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé (photo).

Ce n'est que plus tard que touristes d'un jour seront autorisés à revenir à la Côte et commerces horeca à rouvrir. D'après le bourgmestre de Bredene, le retour des touristes d'un jour ne pourra se faire que quand les commerces et l'horeca auront rouvert, sinon il risque d'y avoir des problèmes d'hygiène. Chaque commune va devoir maintenant élaborer son propre plan. "On se reverra le 11 mai et d'ici là, un plan précis pour les plages et la sécurité aura été développé en collaboration avec la police", précisait Decaluwé.

Ensuite, ce sera au tour de l'organe provincial Westtoer de couler tout cela dans un plan général pour le littoral. Le port du masque sur la digue ou la plage n'a pas été évoqué.

Quant au bourgmestre de Bredene, Steve Vandenberghe (SP.A), il avait appelé mardi ses homologues de la côte belge à interdire les rassemblements estivaux dans la région afin de réduire le risque sanitaire et de soulager les forces de l'ordre.

Mais le bourgmestre de Middelkerke, Jean-Marie Dedecker, veut encore pouvoir programmer de petits événements dans sa commune. "Middelkerke va assurer de l'ambiance. Pas de grands festivals, mais de petites initiatives qui seront dispersées sur nos communes rattachées. Il y a suffisamment de possibilités pour que cela reste sécurisé et attirant", estime Dedecker.

La commune de Bredene va également mettre en place une "équipe de distanciation sociale" pendant les mois d'été afin de sensibiliser le public, a décidé le conseil communal de Bredene, lundi. Une vingtaine d'étudiants seront recrutés. Les communes de Knokke-Heist et de Blankenberge avaient décidé plus tôt déjà d'annuler tous les événements d'été sur leur territoire.

Nicolas Maeterlinck